LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Philippe Pétain et Adolf Hitler à Montoire-sur-le-Loir le 24 octobre 1940.

Les thèses d’Éric Zemmour et le régime de Vichy : quel est le regard de l’historien ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Après la polémique suscitée par les propos d’Emmanuel Macron sur le maréchal Pétain, c’est la politique antijuive du régime de Vichy, qui est soumise à interprétation, sous la plume, en particulier, d’Eric Zemmour.

Philippe Pétain et Adolf Hitler à Montoire-sur-le-Loir le 24 octobre 1940.
Philippe Pétain et Adolf Hitler à Montoire-sur-le-Loir le 24 octobre 1940. Crédits : INP / AFP - AFP

Ce dernier relativise le rôle du gouvernement de Pétain dans la déportation des Juifs. Mais que nous enseigne l’histoire sur l’Etat français à cette période ? Les explications de l'historien Laurent Joly, auteur du livre "L'Etat contre les Juifs : Vichy, les nazis et la persécution antisémite (1940-1944)".

Pour le polémiste Éric Zemmour, Pétain aurait sauvé des Juifs en France en sacrifiant "les Juifs étrangers".

La question qui se pose aux historiens, c’est de comprendre pourquoi. Tout le monde sait qu’il y a eu moins de juifs déportés de France que d’autres pays. Pourquoi il y a eu 74 150 juifs qui ont été déportés, on le sait depuis les travaux de Serge Klarsfeld et 200 000 qui ont survécu en France ? Est-ce que ça s’explique par la politique de Vichy ? Est-ce que ça s’explique par un contexte, un tissu social ? Aujourd’hui, les historiens sont tous unanimes pour dire que ce n’est pas la politique de Vichy qui explique cela, mais c’est déjà l’existence d’une administration, les agents qu’on a mobilisés pour arrêter les juifs, étaient des agents ordinaires de l’Etat, et on ne pouvait pas attendre d’eux qu’ils agissent comme des antisémites. Sur la rafle du Vel d’Hiv, j’ai pu montrer que les deux tiers des juifs qui étaient visés ont pu échapper à la rafle, parce que tous les agents n’étaient pas très zélés, et puis parce qu’il y avait un environnement social qui a protégé beaucoup de Juif. Mais la politique de Vichy était de livrer le maximum de Juif.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Y-a-t-il quelque chose qui tendrait à prouver que le maréchal Pétain ait sauvé des juifs ?

Il faut toujours se remettre dans le contexte. Printemps 1942, Vichy va livrer massivement des juifs apatrides et leurs enfants - la plupart étaient français, nés en France – Pierre Laval et René Bousquet sont aux manettes et ce sont eux qui négocient avec les Allemands et eux qui ordonnent à l’administration, à la police française d’arrêter les juifs. Pétain ne fait que valider cette politique en estimant que la distinction entre les juifs français que l’on va protéger, que l’on ne va pas livrer aux Allemands et les juifs étrangers sera comprise de l’opinion. Sauf que l’opinion, contrairement à ce qu’Eric Zemmour a pu raconter, n’a pas compris cela et a été choquée par ces livraisons. Il faut voir quand même que ce qu’il s’est passé en été 1942 est absolument anormal, a été perçu comme transgressif et que l'opinion a été bouleversée par ces rafles de femmes, d’enfants et de vieillards.

Nos articles à lire

Depuis "Le Suicide français" (en 2014) jusque chez Alain Finkielkraut (le 17 novembre sur France Culture), le polémiste Eric Zemmour raconte une version de Vichy et du rôle de Pétain qui est démentie par toute la recherche en histoire.

« Bagatelles pour un massacre », « L’Ecole des cadavres », « Les Beaux Draps ». Trois textes antisémites écrits par Louis-Ferdinand Céline entre 1937 et 1941 que les éditions Gallimard souhaitent republier. L’avocat et historien Serge Klarsfeld a réclamé l’interdiction de cette réédition.

Il y a un an, l’Institut d’histoire contemporaine de Berlin faisait paraître la réédition de "Mein Kampf". 85 000 exemplaires se sont vendus outre-Rhin : un succès. Pourquoi cet intérêt ?

La mémoire fait-elle bon ménage avec l’histoire ? Le Gaullisme et le pétainisme sont-ils pour le salut même de la nation, définitivement irréconciliables ? Avec le philosophe Paul Thibaud et le journaliste Eric Zemmour.

Intervenants
  • Historien, directeur de recherche au CNRS, auteur de « L'Etat contre les Juifs : Vichy, les nazis et la persécution antisémite (1940-1944) », ed. Grasset.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......