LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo prise après les attentats du 11 septembre à New York.

Lutte anti-terroriste : quel bilan, 20 ans après le 11 septembre ?

7 min
À retrouver dans l'émission

Les Etats-Unis s’apprêtent à commémorer les attentats du 11 septembre 2001, attaques qui rendaient inéluctable l'idée selon laquelle le terrorisme n'a pas de frontière. Au nom de l'antiterrorisme, beaucoup de pays ont depuis coopéré. Quel bilan, 20 ans après ?

Photo prise après les attentats du 11 septembre à New York.
Photo prise après les attentats du 11 septembre à New York. Crédits : DOUG KANTER - AFP

Tandis qu’en France, s’est ouvert mercredi 8 septembre 2021, le procès des attentats de 13 novembre 2015, les Etats-Unis s’apprêtent à commémorer le 11 septembre. Le choc généré par ces attaques il y a 20 ans rendait inéluctable l’idée selon laquelle le terrorisme ne connaissait pas de frontière - il pouvait faire vaciller la première puissance mondiale. De nombreux pays ont coopéré dans la lutte contre le terrorisme. Malgré cela, le terrorisme islamiste a fait beaucoup d’autres victimes ensuite aussi. Déploiement de lois sécuritaires, renforcement des services de renseignements… à quoi ont servi ces 20 années de lutte antiterroriste ? 

Guillaume Erner reçoit en direct de New York Hugo Micheron, enseignant-chercheur à l’université de Princeton (New Jersey), au département d’études proche-orientales, auteur  de « Le djihadisme français », ed. Gallimard.

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

11 Septembre et 13 Novembre

Quel lien peut-on faire entre la date du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, et celle du 13 novembre 2015 en France ?

Déjà, c'est souvent méconnu, mais les attentats du 11 Septembre ont été en partie organisés à New York. La cellule de Hambourg était la cellule opérationnelle pour les préparer. Et suite à ces attentats, des filières d'Al-Qaïda vont être le point de départ de l'émancipation d'un certain nombre d'acteurs européens, djihadistes, qui vont prendre conscience d'eux-mêmes à partir du 11 Septembre et prendre de l'ampleur avec la guerre en Irak, ce qui va donner les attentats du 13 novembre 2015. Le procès s'ouvre donc cette semaine, en concomitance avec la commémoration des attentats du WTC.

L'action était vaste et concertée dans les deux cas. Est-ce le signe qu'après le 11 Septembre, il n'était plus possible pour les organisations terroristes d'organiser des attaques sur le sol états-unien ?

Les attentats du 11 Septembre, c'était un fusil à un coup ; la priorité devient alors la lutte contre le terrorisme mondial pour les EUA. Le modèle d'Al-Qaïda est remis en question, et donne naissance à d'autres modèles, notamment avec des attaques individuelles qui sont beaucoup moins chères à organiser (les attentats du WTC ont coûté 500 000 dollars) et portent un potentiel de destruction symbolique presque comparable en matière de sidération.

Une lutte plus efficace aux Etats-Unis ?

Est-ce que cela veut dire que la lutte anti-terroriste a été plus efficace aux Etats-Unis qu'en Europe en général, et notamment en France ?

Pas forcément, car une grande partie de la réaction états-unienne après le 11 Septembre, c'est-à-dire l'intervention en Afghanistan, mais aussi la guerre en Irak en 2003 (qui repose sur un mensonge : il n'y avait pas d'armes de destruction massive), ont provoqué des conséquences planétaires : ces deux conflits ont été des aimants pour le djihadisme européen, et c'est en cela qu'on est aujourd'hui à la croisée des chemins. 

Un nouvel avenir du terrorisme en Afghanistan ?

Vingt ans après le 11 Septembre, il y a le départ d'Afghanistan qui a tant fait de bruit. Faut-il craindre que le pays redevienne un terreau favorable au terrorisme ?

L'Afghanistan est un pays très dur à contrôler, on ne sait pas aujourd'hui de quoi est fait le pouvoir des talibans. Daesh est aujourd'hui en embuscade et va tenter de tout faire pour leur tondre la laine sur le dos, et c'est un élément important. Il ne faut pas prendre les talibans au mot, et être prudent.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......