LE DIRECT
En France, près d'un million de personnes est touché par la malade.

Nouveau médicament contre Alzheimer : l’espoir d’une guérison pour les malades ?

7 min
À retrouver dans l'émission

Selon la Fondation Alzheimer, 900 000 personnes étaient atteintes de la maladie en 2019. Un nombre en constante augmentation, que rien ne semble pouvoir arrêter. Un nouveau médicament suscite toutefois un espoir pour les patients et leurs proches.

En France, près d'un million de personnes est touché par la malade.
En France, près d'un million de personnes est touché par la malade. Crédits : PM Images - Getty

Ce n’était pas arrivé depuis 2003 : l'agence américaine des médicaments a autorisé ce lundi 7 juin un nouveau médicament contre la maladie d'Alzheimer, l'Aduhelm. Avant une potentielle mise sur le marché, son fabricant devra d’abord conduire des essais supplémentaires, mais la nouvelle suscite déjà l’enthousiasme d’une partie du corps médical. A-t-on raison d’espérer ?

Pour en parler, Guillaume Erner reçoit Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille et directeur de la Fondation Alzheimer.

Un nouveau médicament 

Le médicament développé a la particularité de cibler des lésions que l'on retrouve à l'origine de la maladie d'Alzheimer, c'est-à-dire une sorte de petite protéine qui s'accumule dans le cerveau avec le temps. 

C'est ce qu'on appelle une biothérapie, c'est à dire un médicament qui va utiliser - comme dans une vaccination ou comme dans la lutte contre les maladies infectieuses - des anticorps pour éliminer cette protéine. Et normalement, ce que l'on espère par rapport aux informations qu'on a sur les modèles animaux, c'est une amélioration de la symptomatologie clinique des patients.

Le coût de la guérison

Selon le Financial Times, la décision du laboratoire Biogen, qui fait ce médicament, est de positionner en termes de prix ce médicament à 56 000 dollars par an.

C'est le prix des nouveaux médicaments qui utilisent ces méthodologies, en particulier ces biothérapies, qui nécessitent des injections extrêmement régulières, tous les mois, de ces fameux anticorps dont la production coûte extrêmement cher à réaliser. Maintenant, il va falloir mettre en phase son efficacité.

Intervenants
  • professeur de santé publique au CHU de Lille, directeur d’une unité Inserm qui travaille sur les maladies liées au vieillissement, directeur de la Fondation Alzheimer, auteur notamment de « Le guide anti-Alzheimer », ed. Le cherche midi.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......