LE DIRECT
Condamné pour trafic de stupéfiants, Fabien Azoulay est incarcéré depuis 2017 à Giresun, en Turquie.

Prisons turques : comment comprendre l'incarcération de Fabien Azoulay ?

7 min
À retrouver dans l'émission

Condamné à 16 ans de prison, Fabien Azoulay dit vivre un enfer en prison en raison de son appartenance religieuse et de son homosexualité. Quel recours pour le ressortissant français ? Quel est l'état des prisons turques ?

Condamné pour trafic de stupéfiants, Fabien Azoulay est incarcéré depuis 2017 à Giresun, en Turquie.
Condamné pour trafic de stupéfiants, Fabien Azoulay est incarcéré depuis 2017 à Giresun, en Turquie. Crédits : The Image Bank - Getty

En 2017, Fabien Azoulay, Français de 43 ans, gérant de spas venu en Turquie pour se faire poser des implants capillaires, est arrêté dans sa chambre d’hôtel. Il est condamné à 16 ans de prison pour avoir commandé une quantité importante de GBL, une drogue interdite sur le sol turc. Ses avocats ont publié jeudi dernier un communiqué faisant état des tortures qu’il subit en prison, en raison notamment de son appartenance religieuse et de son homosexualité. Comment sont gérées les prisons turques ? Le gouvernement français peut-il agir, comme le demandent les avocats du détenu ? 

Une peine lourde mais pas inhabituelle 

Actuellement 25% des personnes incarcérées en Turquie le sont pour des condamnations en lien avec la possession, l'usage ou la vente de drogues, ou l'exportation / importation de drogues. Cela représente à peu près 64500 personnes donc c'est un motif relativement courant d'incarcération. 

D'après le code pénal turc la vente de drogue est puni de 10 ans de prison, la fabrication, l'export ou l'import de substances illicites correspond à une peine entre 20 et 30 ans  de réclusion. On estime que 27% de la population carcérale actuellement  a été condamnées à une peine entre 10 et 20 ans de réclusion.

Des mauvais traitements dans un contexte d'antisémitisme et d'homophobie en Turquie

On connait un accroissement des agressions homophobes envers les membres de la communauté LGBT en Turquie, encouragées par les discours des pouvoirs publics ces derniers temps. Il emble que Fabien Azoulay soit victime de mauvais traitement de la part de ses codétenus, mais le fait que l'administration pénitentiaire n'intervienne pas constitue en soi une violation de droits. 

Intervenants
  • docteure en science politique à l’Université Paris-8.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......