LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Photo prise le 9 novembre 2015 à WOLFSBURG  en Allemagne, d’un militant écologiste de Greenpeace ayant détourné le « W » de la marque allemande Volkswagen.

Procès Dieselgate : est-ce la fin de l’âge d’or de l’automobile allemande ?

7 min
À retrouver dans l'émission

Le procès du "dieselgate" Volkswagen qui s'est ouvert lundi 30 septembre en Allemagne, quatre ans après le début du scandale, est-il synonyme de la fin de l'âge d'or pour l'industrie automobile allemande ?

 Photo prise le 9 novembre 2015 à WOLFSBURG  en Allemagne, d’un militant écologiste de Greenpeace ayant détourné le « W » de la marque allemande Volkswagen.
Photo prise le 9 novembre 2015 à WOLFSBURG en Allemagne, d’un militant écologiste de Greenpeace ayant détourné le « W » de la marque allemande Volkswagen. Crédits : JOHN MACDOUGALL - AFP

Lundi 30 septembre s’est ouvert en Allemagne le procès du « dieselgate », le scandale des moteurs diesel truqués par Volkswagen. L’affaire a éclaté en septembre 2015 : l'agence américaine de l'environnement accusait le constructeur allemand d’avoir truqué ses véhicules diesel en les équipant d’un logiciel minorant les émissions polluantes. Aujourd’hui, 450 000 plaignants sont regroupés dans ce procès contre le fleuron de l’industrie automobile allemande, une industrie historiquement synonyme d’excellence. Le « dieselgate » signe-t-il la fin de l’âge d’or ?  

Guillaume Erner reçoit Samuel Klebaner, chercheur rattaché à l’Université de Bordeaux, auteur d’une thèse intitulée « Dynamiques réglementaires et planification des firmes », soutenue en décembre 2018.

Une page qui se tourne

Ce procès marque une page qui se tourne pour l'industrie automobile allemande : "Aujourd'hui, la leçon est comprise, et tous les constructeurs allemands se sont mis dans la tête que l'avenir sera à l'électrique. [...] Les constructeurs ont envie de tourner la page. Malgré le coût du diesel-gate, Volkswagen reste le premier groupe mondial, je pense qu'ils ont provisionné les comptes en vue d'une éventuelle amende qui permettra de tourner la page." Samuel Klebaner

La transition vers l'électrique

En attendant la transition au tout électrique, les objectifs intermédiaires de réduction des émissions posent des problèmes aux constructeurs : "L'objectif 2020 de réduction des émissions de CO2 à 95g/km est un peu tabou. On sait très bien que tous les constructeurs sont en dehors des clous et avaient besoin du diesel pour tenir cet objectif." Samuel Klebaner

Le procès du dieselgate ne marque pas le déclin de l'industrie automobile allemande : "C'est une nouvelle page qui se tourne, marquée de nouvelles incertitudes [...] Je pense que les constructeurs allemands ont suffisamment de capacité d'investissement pour assurer cette transition vers l'électrique." Samuel Klebaner

Vous pouvez écouter l'interview dans son intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page ou consulter la vidéo ci-dessous.

Intervenants
  • chercheur rattaché à l’Université de Bordeaux, auteur d’une thèse intitulée « Dynamiques réglementaires et planification des firmes », soutenue en décembre 2018.
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......