LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Manifestants iraniens protestant contre l’augmentation des prix de l’essence dans la ville d’Isfahan le 16 novembre 2019.

Que se passe-t-il en Iran ?

7 min
À retrouver dans l'émission

L'Iran a connu d'importantes manifestations réprimées, ces derniers jours.

 Manifestants iraniens protestant contre l’augmentation des prix de l’essence dans la ville d’Isfahan le 16 novembre 2019.
Manifestants iraniens protestant contre l’augmentation des prix de l’essence dans la ville d’Isfahan le 16 novembre 2019. Crédits : ISFAHAN, IRAN - AFP

Jeudi 21 novembre 2019, les rares informations qui nous parvenaient d’Iran évoquaient un apparent retour au calme, après plusieurs jours de contestation réprimée par le régime. 

Une semaine avant, l’annonce d’une augmentation du prix de l’essence a déclenché des manifestations dans plusieurs dizaines de villes. Des manifestations réprimées par les forces de la République Islamique d’Iran. Le gouvernement a bloqué l’accès à l’information, coupé internet. L’ONU craint que la répression ait fait des dizaines de morts, Amnesty International estime, elle, qu’elle en aurait fait une centaine. Comment évaluer la situation ? Que se passe-t-il en Iran ? 

Hervé Gardette reçoit Amélie Myriam Chelly, sociologue, spécialiste de l’Iran et des islams politiques, chercheuse associée au CADIS (EHESS-CNRS), auteure notamment de « Iran, autopsie du chiisme politique », ed. du Cerf.

Un blocage sans précédent des réseaux sociaux

"C'est plus compliqué que les fois précédentes. L'Iran est un pays habitué aux coupures des réseaux sociaux. À chaque manifestation d'ordre politique ou des problèmes beaucoup plus sociétaux ou sociaux, on a affaire à ce genre de choses. [...] L'Iran parvenait à bloquer un certain nombre de réseaux sociaux comme Facebook, mais y parvenait beaucoup moins concernant Tweeter parce qu'il y a des accès d'entrée et de sortie qui étaient moins bien maîtrisés. Cette fois-ci, on a sans une aptitude sans précédent blocage des réseaux sociaux qui est quasi totale." Amélie Myriam Chelly 

Une répression violente dont le nombre de victimes est difficile à établir

La seule chose qu'on puisse dire de façon certaine, c'est qu'on tire à balles réelles. Ça, c'est une certitude. Amélie Myriam Chelly 

"Maintenant, au niveau du nombre, c'est beaucoup plus compliqué étant donné qu'on a des différences en fonction de si vous observez la presse étatique ou des organisations extérieures. On a des chiffres qui sont extrêmement différents." Amélie Myriam Chelly

Pourquoi le gouvernement iranien a-t-il décidé d'augmenter les prix du carburant ?

"Très clairement, c'était pour éviter la contrebande. C'est-à-dire qu'il ne faut pas oublier que l'Iran a pris cette mesure sur laquelle il est depuis revenu pour justement répondre aux conseils du FMI, c'est-à-dire une volonté de rentrer dans les clous du langage international, pour venir assainir l'économie, étant donné que le pays est sous sanctions. Venir retirer ces subventions qui étaient distribuées sous forme de coupons visait à juguler la perspective d'une revente du pétrole par la contrebande et donc un manque à gagner pour l'État." Amélie Myriam Chelly

Le recul du gouvernement va-t-il calmer les manifestants ?

On voit bien que même si la mesure a été finalement retirée, les manifestations sont bien parties pour durer. Amélie Myriam Chelly

"C'est un peu comme ce qu'on avait pu observer en 2017 et 2018, où au départ la protestation était politique. Et puis, progressivement, elle s'est élargie à des revendications économiques et finalement, on s'est mis à viser clairement des symboles des institutions de l'Etat et on a commencé à observer des slogans d'ordre politique. C'est très certainement ce qui risque de se passer ici aussi." Amélie Myriam Chelly

Intervenants
  • Sociologue, spécialiste de l’Iran et des islams politiques, chercheuse associée au CADIS (EHESS-CNRS).
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......