LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L’actrice Marion Cotillard à Cannes le 13 mai 2018.

Quelle est l’influence du cinéma français à l’étranger ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Le cinéma français a-t-il la cote à l'international ? Quelles sont les recettes des films qui s'exportent le mieux ? La productrice Caroline Bonmarchand (Prix Toscan du Plantier 2021) livre au micro de Guillaume Erner, son regard de productrice, en direct du festival de Cannes.

L’actrice Marion Cotillard à Cannes le 13 mai 2018.
L’actrice Marion Cotillard à Cannes le 13 mai 2018. Crédits : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT - AFP

Cannes, ses paillettes, sa croisette et beaucoup de cinéma… Cette année, dans la sélection officielle, le cinéma bleu blanc rouge occupe une bonne place. Entre un quart et un tiers des films en compétition sont français. Nul doute que le logo « Festival de Cannes sélection officielle 2021 » sur les affiches permettra de faire rayonner ce cinéma hexagonal à l’international. Les films français ont-ils la cote à l’étranger ? Pourquoi certains s’exportent-ils mieux que d’autres ? 

Guillaume Erner reçoit Caroline Bonmarchand, productrice, fondatrice de la société Avenue B productions, sacrée meilleure productrice de l’année puisqu’on lui a décerné en mars 2021 le Prix Toscan du Plantier.

Présente un film à la Semaine de la critique cette année à Cannes : « Petite nature » de Samuel Theis. 

Caroline Bonmarchand revient sur l'importance des relais étrangers dans le rayonnement du cinéma français, et notamment lorsqu'il s'agit de premiers films : 

ll dépend également de ses relais, puisqu'il dépend de la sortie salle en France et à l'étranger. C'est très important, ça permet de faire exister un cinéaste et surtout pour un premier film, de le faire exister sur le marché international c'est fondamental. 

La distribution des films français à l'étranger est facilitée par l'existence d'une association, l'association Unifrance : 

En France, on a la chance d'avoir une association qui s'appelle Unifrance et qui aide à l'exportation des talents à l'international, qui envoie les cinéastes à l'étranger. Et ça c'est vrai que c'est unique, et c'est très important d'avoir ça en France.  

La crise sanitaire et les restrictions mises en place par le gouvernement ont largement touché les acteurs de l'audiovisuel : 

Ça a perturbé tous les acteurs, notamment les salles et donc les distributeurs qui se sont retrouvés au chômage technique. Et puis les producteurs d'une manière différente, puisque nous, on a pu continuer à développer nos projets mais aussi à tourner. 

On a eu tout un tas d'aides aux entreprises. Et ensuite on a pris le risque de se remettre en marche et de se mettre sur des tournages, parce qu'on avait toujours le risque aussi de s'arrêter. Même si le CNC a mis en place une assurance pour justement garantir la bonne fin du film. 

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Intervenants
  • productrice, fondatrice de la société Avenue B productions, sacrée meilleure productrice en mars 2021 avec le Prix Toscan du Plantier.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......