LE DIRECT
Cour de récréation

Quelle rentrée scolaire pour le 11 mai ? 

9 min
À retrouver dans l'émission

Mesures d'hygiène, cantine, port du masque … Depuis l'annonce de la reprise progressive des cours le 11 mai, plusieurs interrogations restent en suspens.

Cour de récréation
Cour de récréation Crédits : Pascal GUYOT - AFP

Ces incertitudes font d'autant plus douter les parents d'élèves que le retour à l'école se fera sur la base du volontariat. Les directeurs d'établissements scolaires et professeurs attendent eux aussi les consignes nationales qui devraient être annoncées cette semaine. A quoi pourrait ressembler cette rentrée du 11 mai ? Notre invitée est Anabel Roy, enseignante, directrice d’école à Saint-Martin de Jussac, dans la Haute-Vienne, et secrétaire départementale du syndicat des enseignants de l’UNSA.

Une rentrée difficile à appréhender pour les enseignants 

Pour l’instant, nous ne savons pas grand chose. Les enseignants sont au même stade que l’opinion publique, nous apprenons les informations par les canaux médiatiques.  Nous n’avons aucune information à l’heure actuelle sur la préparation de la rentrée. Anabel Roy

" Préparer la rentrée repose essentiellement sur le le professionnalisme des enseignants qui sont capables d'anticiper les problématiques qui vont se poser à eux dès le 11 mai."

La réouverture des écoles, une solution viable ? 

Nous sommes à 15 jours du 11 mai et nous n'avons strictement aucune consigne, aucune formation par rapport à l’apprentissage des gestes barrières aux enfants. Donc cette rentrée nous paraît précipitée et insécurisante pour les familles comme pour les personnels. Donc une rentrée en septembre nous permettrait d’anticiper et de préparer à toutes ces choses-là. Anabel Roy

" Dans l’organisation de la journée d’un enfant, il y a une responsabilité d’enseignant et une responsabilité de municipalité. Les enseignants doivent anticiper la rentrée en collaboration avec les collectivités locales."

L’enseignement à distance ne permet pas une vision globale sur l’apprentissage des élèves, ni sur l’assiduité des enfants. Le premier argument soulevé par la ministre pour la reprise de l’école est de rattraper les élèves qui sont en décrochage scolaire. C’est un argument que l’on n’a pas entendu depuis. Mais pour les enseignants, il s’agit de l’argument principal car la continuité pédagogique souffre d’un essoufflement ces dernières semaines. Anabel Roy

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Chroniques

7H24
4 min

Le Billet économique

Ayez confiance : l’argent public n’aidera pas les entreprises établies dans des paradis fiscaux
Intervenants
  • enseignante, directrice d’école à Saint-Martin de Jussac, dans la Haute-Vienne, et secrétaire départementale du syndicat des enseignants de l’UNSA.
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......