LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo d’un chasseur prise à Vouvray dans le centre de la France le 9 décembre 2016.

Qui sont les chasseurs ?

8 min
À retrouver dans l'émission

En interdisant la chasse à la glu pour les grives et les merles jeudi 27 août 2020, Emmanuel Macron a arbitré en faveur des défenseurs de l’environnement. Une décision qui n’est pas du goût des chasseurs. Quelles relations le pouvoir politique entretient-il avec les chasseurs ?

Photo d’un chasseur prise à Vouvray dans le centre de la France le 9 décembre 2016.
Photo d’un chasseur prise à Vouvray dans le centre de la France le 9 décembre 2016. Crédits : GUILLAUME SOUVANT - AFP

S’il est un sujet qui divise, c’est bien celui de la chasse. En interdisant pour la fin de l'année 2020 la chasse à la glu pour les grives et les merles, Emmanuel Macron a arbitré en faveur des défenseurs de l’environnement. Une décision qui n’est pas du goût des chasseurs. Que représentent les chasseurs pour le pouvoir politique ? Quelles relations ces deux mondes entretiennent-ils ? 

La France compte aujourd’hui environ un million de chasseurs, contre plus de deux millions en 1975. Qui s’adonne aujourd’hui à la pratique de la chasse ? 

Guillaume Erner reçoit Christophe Baticle, socio-anthropologue, chercheur, enseigne à l’Université de Picardie Jules Verne à Amiens, auteur d’un ouvrage à paraître aux éditions du CNRS sur les tendelles.

Une pratique qui diminue

Le rapport à la nature change dans nos sociétés et ce rapport assez âpre que décrivent et pratiquent les chasseurs est un rapport qui tend à diminuer…. Il y a aussi d’autres explications : le coût de la pratique, la difficulté d’accès à certains territoires… 

On a à faire à un public qui vieillit, qui rencontre des difficultés pour se renouveler.

Des profils de chasseurs 

Si on voulait faire un profil du chasseur, il faudrait s’intéresser aux modes de chasses. Le mode de chasse est déterminant pour comprendre ce rapport à la nature : modes de piégeage, modes de chasse actifs etc.

Pour les modes de piégeage, par exemple : ce sont des gens qui entretiennent un rapport au territoire local extrêmement étroit, c’est ce qui les caractérise le plus.  Et ce sont les personnes qui ont été socialisées à ce mode de chasse très jeune.

On observe après la seconde guerre mondiale une montée en puissance des classes populaires dans les pratiques de chasse. Christophe Baticle.

Un mouvement qui serait en train de se retourner... les ouvriers et les employés se désinvestiraient un peu plus (hypothèse qui reste à confirmer) par rapport à la partie haute de la stratification sociale.

La chasse aujourd'hui controversée pourrait-elle rendre la pratique moins attractive ? 

C’est loin d’être évident. Tout va se jouer au niveau d’une solidarité qu’on avait vue s’établir à la fin des années 1980 : on a l’ introduction des chasseurs dans LA politique. 

La chasse a toujours été une question éminemment politique, symbolique. Christophe Baticle.

A la fin des années 1980 en France mais aussi en Italie, et de façon marginale aujourd’hui en Espagne, on voit les chasseurs entrer dans LE politique avec un parti politique : Chasse pêche nature et tradition, qui avait fait parler de lui au premier tour de la présidentielle de 2002. Ce parti avait fait un score original, jamais vu dans l’histoire de la géographie politique, un vote réduit au niveau national (moins de 5% des suffrages exprimés) mais avec des majorités relatives sur des zones à enjeux comme la baie de Somme ou une partie de l’Aquitaine.

A la fin des années 1980, on a à faire à une union de certains modes de chasses, qui aboutit à une montée en puissance politique et donc l’émergence de ce parti. Christophe Baticle.

Pour avoir beaucoup travaillé sur certains modes de chasse investis par les classes populaires, on a à faire à une montée de l’abstention, maintenant ancienne.

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Intervenants
  • socio-anthropologue, chercheur, enseigne à l’Université de Picardie Jules Verne à Amiens, auteur d’un ouvrage à paraître aux éditions du CNRS sur les tendelles.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......