LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo de Ravikiran Rajagopal

Qui sont les hommes violents ?

9 min
À retrouver dans l'émission

Depuis le début de l'année 2019, 136 cas de féminicides ont été répertoriés sans compter le nombre de femmes qui subissent les violences de leur mari, compagnon, conjoint. Qui sont les auteurs de ces violences ?

Photo de Ravikiran Rajagopal
Photo de Ravikiran Rajagopal Crédits : Ravikiran Rajagopal / EyeEm - Getty

Dans quelques jours s’achèvera le Grenelle contre les violences conjugales, qui devrait aboutir à une série de mesures très attendues lundi 25 novembre 2019. Plusieurs participants à ce Grenelle ont déjà laissé entendre que le suivi des hommes auteurs de violences n’avait pas été pris en compte, ou insuffisamment. Or, comment lutter contre la récidive des hommes violents ? 

Depuis le début de l’année 2019, 136 cas de féminicides ont été répertoriés sans compter le nombre de femmes qui subissent les violences de leur mari, compagnon, conjoint. Qui sont les auteurs de ces violences ? Quelles prise en charge est-il possible de mettre en place ? 

Le journaliste Mathieu Palain en a rencontré certains. Il a réalisé une série documentaire en 6 épisodes intitulée « Des hommes violents », un podcast disponible jeudi 21 novembre 2019 sur France Culture.fr.

"Des hommes violents", un podcast original sur les violences conjugales

"Je tapais ma femme tous les jours parce que je pensais qu'on frappait sa femme tous les jours. C'est ce que faisait mon père avec ma mère." Homme d'affaire, garagiste, sans emploi... Le journaliste Mathieu Palain a rencontré 12 hommes condamnés pour violences conjugales. Découvrez son reportage à travers les six épisodes d'un podcast original : Des hommes violents.

Mathieu Plain, au micro de Guillaume Erner :

Dans quel cadre ces hommes ont-ils été entendus ?

"Ce sont des hommes qui ont tous été condamnés pour violences conjugales et qui, dans le cadre d'un suivi qui va essayer de les empêcher de récidiver, sont pris en charge au SPIP de Lyon. Le SPIP, c'est le service pénitentiaire d'insertion et de probation, c'est le service qui suit les condamnés après leur condamnation pour les empêcher de récidiver. Et ils sont pris en charge dans un groupe de parole parce que, justement, avec un suivi individuel on n'arrive pas à trouver la faille pour essayer de leur faire reconnaître leur violence. Parce que c'est difficile de soigner quand on n'est pas soi-même conscient d'avoir un problème. Et donc, pour essayer de créer une sorte de déclic chez ces hommes là, on les place dans un groupe de parole qui s'étale sur plusieurs mois. Et en en faisant une sorte de pari sur l'avenir, en se disant qu'au milieu de leurs pairs, tous confrontés aux mêmes problèmes de violences conjugales, peut-être qu'ils arriveront à faire un pas vers la reconnaissance de leur culpabilité, peut être vers un changement, mais on entend aussi de la dénégation." Mathieu Palain

Qui sont ces hommes ?

"C'est tout le monde, ce sont peut-être nos frères, nos pères, nos cousins, c'est très difficile de dire qu'il y a un cas type parce que rien que là, dans le groupe de parole, ils ne se ressemblaient pas. Ils n'avaient pas le même profil : l'un d'entre eux était un ancien directeur de banque, un autre bossait sur les chantiers, un autre était directeur de magasin ou encore bossait dans un garage." Mathieu Palain

C'est aussi un problème d'éducation et de rapport à la virilité. Mathieu Palain

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page ou consulter la vidéo ci-dessus.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......