LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo prise dans un hôpital à Goma en RDC le 24 novembre 2008.

Traumatisme : comment vivre après la violence politique ?

6 min
À retrouver dans l'émission

Le centenaire de la naissance de Primo Levi, écrivain juif italien rescapé d'Auschwitz, permet de revenir sur la question du traumatisme de la torture et de la violence politique. Comment témoigner pour vivre ou survivre après un tel traumatisme ? Comment prendre en charge les victimes ?

Photo prise dans un hôpital à Goma en RDC le 24 novembre 2008.
Photo prise dans un hôpital à Goma en RDC le 24 novembre 2008. Crédits : ROBERTO SCHMIDT - AFP

Primo Levi c’est cet écrivain juif italien, survivant de la Shoah, qui a connu Auschwitz et s’est donné pour mission de raconter, transmettre, l’horreur des camps de la mort. Comment témoigner pour vivre ou survivre après le traumatisme de la torture, de la violence politique, forcément aussi physique et psychologique ? C’est pour aider celles et ceux qui aujourd’hui encore en sont victimes que le centre Primo Levi tente, depuis 1995, d’assurer la prise en charge de ce type de traumatisme.

Guillaume Erner reçoit Joséphine Vuillard, porte-parole du centre Primo Levi, centre de soins et de soutien pour les personnes victimes de torture et de violence politique.

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

France Culture est partenaire du centenaire de la naissance de Primo Levi, notamment de l’événement « Dire l’indicible » qui propose vendredi 15 novembre 2019 et samedi 16 novembre 2019 débats et conférences autour de Primo Levi et de la violence politique. 

Qu'est-ce que le centre Primo Levi ?

"C'est une ONG qui a été créée en 1995 avec le soutien de grandes ONG, pour soigner et soutenir les personnes qui ont été victimes de torture dans leur pays ou éventuellement sur leur parcours d'exil, et qui sont aujourd'hui en France, quel que soit leur statut. Ce sont des personnes qui ont vécu des événements dont elles gardent des séquelles physiques ou psychiques. On soigne ces personnes, on a des psychologues et des médecins, mais aussi des juristes et des assistants sociaux pour les aider à se reconstruire et leur offrir une prise en charge globale." Joséphine Vuillard

Quels sont les types de violences subies par les personnes prises en charge par ce centre ?

"Ce sont des hommes, des femmes, mais aussi des enfants qui ont été victimes de tortures dans des contextes de guerre, de répression et qui, pour des raisons d'appartenance ethnique, religieuse, de croyances politiques, ont été pris dans des conflits, ont été emprisonnés arbitrairement, ont vécu des menaces, des humiliations, des violences sexuelles." Joséphine Vuillard

La culpabilité du survivant 

"Ce sont des personnes qui, souvent, souffrent d'un sentiment qui est difficile à comprendre quand on n'a pas vécu ce qu'elles ont vécu. C'est la honte et la culpabilité. D'ailleurs, Primo Levi en parle dans son œuvre, quand on a survécu à des événements atroces auxquels d'autres n'ont pas survécu. On a l'impression d'être illégitime à vivre encore. Et c'est un sentiment qui est vraiment au cœur de la clinique du Centre Primo Levi et cela demande à ce qu'on retisse du lien autour de ces personnes qui sont très isolées et qui ont beaucoup de mal à créer du lien à nouveau avec leurs proches." Joséphine Vuillard

Comment se manifestent ces séquelles chez les personnes ayant subi ce type de violences ?

"Ces personnes subissent de grosses angoisses, beaucoup de cauchemars et, au-delà de ces symptômes psychiques, ont aussi souvent des séquelles physiques de ce qu'elles ont vécu qui bien souvent n'ont pas été soignées. Et d'autre part, elles peuvent aussi beaucoup somatiser ce qu'elles ont vécu et ce qu'elles vivent aujourd'hui via des maux de tête, des maux de dos à répétition, des douleurs chroniques qui les empêchent réellement de vivre." Joséphine Vuillard

Lien :

Site du Centre Primo Levi : https://www.primolevi.org/

Intervenants
  • porte-parole du centre Primo Levi, centre de soins et de soutien pour les personnes victimes de torture et de violence politique.
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......