LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Valorisation de dérivés de la biomasse lignocellulosique pour des polymères biosourcés

4 min
À retrouver dans l'émission

Par Pauline Vincent, doctorante en sciences chimiques en fin de première année, au Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO) à Bordeaux, sous la direction de Henri Cramail et Stéphane Grelier.

La biomasse lignocellulosique est une des ressources renouvelables les plus abondantes sur Terre. Elle regroupe à elle seule trois biopolymères : la cellulose, les hémicelluloses et la lignine. Actuellement, la cellulose est la plus valorisée et ses dérivés se trouvent dans de nombreuses applications (papiers, additifs alimentaires, fibres textiles, etc). Les procédés chimiques d’extraction de la cellulose consistent à solubiliser le maximum d’hémicelluloses et de lignine. C’est pourquoi, ces deux biopolymères se retrouvent finalement modifiés et parfois même dégradés. Son travail de thèse repose sur la valorisation des produits issus de cette dégradation, et en particulier celle des hémicelluloses en hydroxyacides. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......