LE DIRECT
Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise, et Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti Socialiste

Reconstruire la gauche à l'heure où les antagonismes politiques évoluent

3 min
À retrouver dans l'émission

Beaucoup décrivent la bipolarité gauche-droite comme dépassée. Comment réinventer la gauche dans un tel contexte ? C'est le sujet de la revue de presse des idées de la semaine.

Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise, et Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti Socialiste
Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise, et Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti Socialiste Crédits : David NIVIERE / POOL / AFP - AFP

Dans la revue de presse des idées aujourd'hui nous parlons de la reconstruction de la gauche. 

C'est un sujet très présent, surtout à l'heure où tant de voix affirment que le clivage droite-gauche a disparu dans la tête de nombreux français. Pascal Perrineau, politologue, le confirme d'ailleurs à nouveau dans la revue Le 1. "La France dit-il, a inventé l'antagonisme gauche-droite (...) mais les français s'y retrouvent de moins en moins. Un autre clivage est né avec le référendum de Maastricht, c'est l'opposition entre, dit-il toujours, ce que j'appelle la société ouverte et la société du recentrage national".  Dans ce contexte là comment réinventer la gauche  ? Dans la presse ces derniers jours il est question d'idées et de stratégies.  

Des idées par exemple, on en trouve dans le dernier numéro de la revue Socialter. Grand entretien à lire avec la député européenne Aurore Lalucq, qui est membre du parti Place Publique. Pour elle "un arc social écologiste réformiste mais radical" est en train d'émerger aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et en France par exemple. Il doit selon elle s'articuler autour de l'idée du Green New Deal, grand plan d'investissement pour stopper le réchauffement climatique, et faire émerger la justice sociale. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Et 2020 est le moment idéal pour cela. "Les moments de crise, dit-elle, sont toujours des moments de bascule. On l'a vu au XXe siècle, lorsque la crise de 1929 a inspiré le New Deal au président américain Roosevelt. La crise de 2008 aurait pu être une opportunité mais on a été trop gestionnaires. Barack Obama, affirme-t-elle toujours, s'est trop reposé sur la bonne volonté du secteur bancaire. A cette époque pourtant on parlait  déjà du Green New Deal". Après la crise des subprimes, il aurait été possible de réguler la finance en conformité avec l'écologie. "Nous avons raté ce moment, il ne faut pas louper celui-ci". dit-elle.

Dans les idées défendues par Aurore Lalucq il y a également la monnaie hélicoptère dont on parle de plus en plus ces dernières années, et qui consiste à créer de la monnaie pour la distribuer non aux banques mais directement aux ménages ou aux entreprises.  

Au sujet des stratégies, il y a les optimistes et les plus pessimistes. 

Du côté des optimistes, Christian Paul ex député PS, est longuement interrogé cette semaine par Libération. Il co-organise ce week-end le Festival des idées où il invite toute la gauche à se rassembler à la Charité sur Loire.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il faut pour lui s'inspirer de Joe Biden et de Bernie Sanders. "En quelques mois, en partant de programmes différents, ils ont réussi à rapprocher leurs points de vue pour mener ensemble le combat contre Trump. Et nous on ne saurait pas le faire ?" demande-t-il.  

Alors oui, il y a des sujets qui fâchent entre les différentes gauches reconnaît-il, l'Union Européenne, la laïcité, mais il pense que la plupart de ces sujets "ne résistent pas à un travail collectif sérieux". 

Pourtant le même jour, ce jeudi sur France Info, Olivier Faure, leader du PS, estime "qu'il y a des membres de la France Insoumise qui sont dans l'ambiguïté à propos de la laïcité", il estime d'ailleurs que Jean-Luc Mélenchon devrait être plus clair sur le sujet.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Côté stratégique toujours, il y a du pessimisme, ou en tout cas de l'inquiétude, dans la revue Politis.  La gauche, combien de candidats ? C'est un éditorial signé Denis Sieffert. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour 2022, il en dénombre déjà plusieurs potentiels. Fabien Roussel pour le PC, Yannick Jadot, Eric Piolle, ou encore Jean-Luc Mélenchon, sans compter, ajoute-t-il, "les chevaux de retour du PS". "La machine à perdre est-elle déjà en marche ?" interroge-t-il.  Certes, François Mitterrand a peut-être gagné en 1981 et 1988 dans un contexte où la gauche était divisée, mais, conclut-il, "la bipolarité gauche-droite structurait alors solidement notre vie politique".

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......