LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Comment penser le vivre ensemble après la crise sanitaire ?

Comment maintenir la cohésion politique après la crise de la Covid ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Alors que l'on évoque en cette rentrée l'accalmie de la crise sanitaire, plusieurs articles s'interrogent sur ses conséquences politiques...

Comment penser le vivre ensemble après la crise sanitaire ?
Comment penser le vivre ensemble après la crise sanitaire ? Crédits : Klaus Vedfelt - Getty

Comment maintenir la cohésion politique après la crise de la COVID ? 

C’est ce qu’explore la politologue Virginie Tournay dans la revue Futurible…Ou comment la cohésion nationale met en péril dans l’Etat d’urgence sanitaire. S’attardant sur ,selon ses mots  “ce qui est mort avec la société pré-Covid”, elle pose la question: “ Qui devons nous enterrer ?” Et pour y répondre elle nous propose très sérieusement de recourir à la science-fiction pour éclairer notre avenir. Ou comment la littérature de l’imaginaire est une source d’étude pour qui se penche sur notre présent. Virginie Tournay inverse la maxime de Voltaire “le présent accouche de l’avenir” pour penser avec la formulation suivante : “Réfléchir à l’avenir est-il susceptible d’accoucher du présent ?” 

“Nous sommes tous, analyse-t-elle en filant la métaphore, citoyens et décideurs, plongés dans un processus d’enterrement de la vie d’avant”, sans connaître la date de la cérémonie, ses organisateurs [...] ou encore à quoi ressemblera le cercueil. L’angoisse qui en résulte oblige à enjamber ce “cadavre social” dans un contexte à la fois économiquement contraint et marqué par une grande insécurité culturelle. 

Virginie Tournay use donc des apports de l'imaginaire pour accentuer fictivement les mécaniques sociales du présent et dessiner les contours des risques politiques à venir. Elle imagine un Etat d’urgence sanitaire devenu permanent, un monde de l’open data des données-de-santé généralisés ou un populisme précautionniste, et se livre ainsi à l’analyse de leurs impacts sur le sentiment de cohésion et de notre capacité à vivre ensemble. L'enjeu pour cette directrice de recherche au CEVIPOF, est d'accepter collectivement de revivre dans l'imprévisible malgré les risques épidémiques pour éviter les écueils biopolitiques de l'Etat d'urgence sanitaire. “La fiction montre que la gestion politique des aléas biologiques est indissociable du rapport collectif au commun républicain constate-t-elle. Dès lors conclut la chercheuse, sortir de la pandémie suppose de réfléchir à ce qui doit être à tout prix préservé pour que chaque citoyen conserve ce sentiment d'appartenir à une commune humanité , sans pour autant exiger de ses gouvernants une maîtrise totale de l’avenir, qui -on le sait- ne parviendra jamais à être comblée. 

Dans la revue Esprit Michel Marian s’interroge lui sur l’empreinte politique de la crise sanitaire... 

Quel sera l’impact électoral de la Covid dans les présidentielles à venir ? En partant des résultats des dernières élections régionales, et du souvenir de l’impact des attentats du 11 septembre sur la présidentielle de 2002 qui avait vu Jean Marie Le Pen accéder au second tour à la surprise générale, Michel Marian conçoit la Covid comme un événement structurant : "Omniprésente dans les débats depuis dix-huit mois, d'extension planétaire, transformant les modes de vie et de croyance, la pandémie n’a pas vocation à être enfermée dans un dossier séparé affirme l’ancien maître de conférence à Science Po qui poursuit : Les sujets qu’elle a obligé les gouvernants à traiter et l’homme de la rue à discuter à chaud touchent aux catégories fondamentales du jugement politique : la valeur de la vie, les cercles de la solidarités et de la souveraineté, l’adhésion à l’autorité, l'élaboration chaotique du savoir, [...], la liberté. L’intensité de ces réflexions ancrées dans des expériences inédites a de quoi faire pâlir les programmes politiques, remarque Michel Marian. Il ajoute : La crise sanitaire a jusqu'ici favorisé le réflexe de cohésion plutôt que le rejet du pouvoir dans l’opinion. Il est pourtant trop tôt pour dire si cet effet de modération  favorisera le président sortant : chaque chapitre de la crise sanitaire suscite une nouvelle inflammation, conclut le philosophe.

Et en vue de cette élection présidentielle, La Croix Hebdo se penche, de son côté, sur une autre crise, la crise du débat 

Comment sortir de cette crise de la parole qui paralyse la pensée et le débat public ? Dans l’hebdomadaire, qui lance un appel et 100 idées  pour, je cite, “se parler sans s’écharper” dans tous les espaces de la vie, qu’ils soient familiaux ou sociaux, l’écrivain Frederic Boyer alerte contre un phénomène à rebours de la modération constaté par Michel Marian à l’instant, la haine qui selon lui, “monte et gronde parmi nous”. “La haine s’exprime quand d’un désaccord nous faisons l’expression d’une volonté de destruction de l’autre auquel nous nous opposons. C’est la justification de toutes les manipulations, de toutes les confusions pour assouvir notre ressentiment. La haine poursuit l’écrivain, c’est l’illusion mortifère de faire nombre, quand en réalité l’addition des haines générera toujours plus de divisions. Un signe de mort du politique ajoute Frederic Boyer qui évoque “l’abime d’incommunication” dans lequel nous nous trouvons alors que nous devrions nous éduquer, je cite, “à la singularité d’une voix, d’une pensée, d’une écriture, d’une œuvre”.  ll faut, conclut l’écrivain  briser ce cercle vicieux en refusant de haïr l’autre parce que nous nous opposons à lui, tout en rendant à chacun la dignité de sa révolte. De quoi peut être “mieux accoucher de l’avenir” pour reprendre les mots de Voltaire cité par Virginie Tournay au début de cette chronique, et sortir au mieux de la crise…

Par Mattéo Caranta

Chroniques
8H34
24 min
L'invité(e) des Matins du samedi
Jean-Philippe Derenne : "Face au Covid-19, restons prudent"
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......