LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
James Mattis aux cotés de Donald Trump (2018)

La démission du ministre de la Défense américaine, la collapsologie et le moral des climatologues

4 min

La démission de James Mattis, le ministre de la Défense de la Maison blanche, la collapsologie selon Pablo Servigne et espoirs et désespoir des scientifiques du climat.

James Mattis aux cotés de Donald Trump (2018)
James Mattis aux cotés de Donald Trump (2018) Crédits : Getty

Le chef du Pentagone démissionne

Pour cet acte VI, les Gilets jaunes ne font plus la une des journaux ce samedi. Ce matin, nous partons aux Etats-Unis, avec à la une du Monde, la démission de James Mattis, le ministre de la Défense de la Maison blanche. Le chef du Pentagone a pris cette décision après l’annonce contre son avis du retrait des troupes en Syrie. 

Parmi les très nombreux départs de l’administration Trump, c’est celui qui suscite la plus vive consternation nous dit Le Monde

Même constat dans Le Figaro : « Le départ de Mattis laisse un président sans entrave, un Donal Trump à ses instincts ». Le journal nous rapporte l’inquiétude très largement partagée de la presse américaine.

Un autre aspect de la politique internationale de Donald Trump fait la une de Libération ce matin. Celle de la frontière mexicaine et de ce mur qu’il cherche à financer. « L’Amérique en ligne de mur » est un long reportage de neuf pages, sur ces 3500 kilomètres qui obsèdent les États-Unis.

On  découvre dans ce reportage, avec des photographies de Francesco Anselmi, une grande mixité sociologique, des campements de Tijuana aux gardes-frontières de la côte pacifique.

Le spleen des climatologues?

Dans Télérama cette semaine, l’entretien avec le collapsologue Pablo Servigne, l’auteur du best-seller « Comment tout peut s’effondrer ». En 2015, il  a popularisé en France le concept de "collapsologie" ou l’idée que notre civilisation s’effondre.

Pour reprendre la formule du philosophe Jean-Pierre Dupuy, il prône un « catastrophisme éclairé pour une nouvelle vision du monde ». La collapsologie ne se résume pas à : « tout est foutu, à quoi bon? » 

Au contraire! Théoriser le désastre serait selon lui un électrochoc pour passer à l’action. Mais notre système politique reste le principal problème.  Selon lui : «  il n’est pas conçu pour traiter des questions de long terme.» 

Politique, le magazine du monde M ce samedi l’est résolument, avec un numéro transversal sur l’écologie intitulé «  2018 la fin du déni ». La couverture donne le ton : sur un globe terrestre, des œufs sont en train de cuire. Oui, 2018 est l’année la plus chaude en France jamais enregistrée. C’est un dossier foisonnant dans lequel on trouve des articles sur des sujets aussi différents que : pourquoi la mode est la deuxième industrie la plus polluante? Comment manger pour sauver le climat?  

Mais celui qui a retenu notre attention est celui qui porte sur le blues des climatologues. L’enquête « scientifiquement éprouvée » se tourne vers ceux dont «  la catastrophe planétaire est le boulot quotidien ». Un spleen qui vient surtout de l’inaction gouvernementale. Une chercheuse se confie: «  les leaders politiques ne font rien, ils me font penser à ma mère qui n’a admis son cancer qu’au stade 4 de la maladie ».  

On y lit du désespoir et beaucoup de fatigue. Mais une chercheuse, elle, garde espoir ! Elle fait confiance en l’intelligence collective et croit en notre capacité d’adaptation : il s’agit de notre invitée Valérie Masson-Delmotte. 

Pour finir, citons le numéro hors-série de la revue XXI  qui nous emmène en moto-neige au fin fond de l’Arctique. Dans le reportage « Les guetteurs de climat», on découvre le travail des chercheurs, sur le terrain, là où les températures ont augmenté deux fois plus vite que sur l’ensemble du globe. Pourtant, de là-bas : « à contempler l’Arctique, sa souveraine indifférence, on le jurerait éternel ». 

Chroniques
8H34
23 min
L'Invité(e) actu
Valérie Masson-Delmotte
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......