LE DIRECT

Les « européistes » contre les « eurosceptiques » // Réformer et privatiser la fonction publique // La méritocratie en question

4 min

Les stratégies politiques de LREM et du RN pour les européennes, la réforme de la fonction publique vue par le sociologue Luc Rouban et la remise en question de la méritocratie dans la revue Books.

Crédits : Getty

Européennes : « européistes » contre « eurosceptiques » ?

Ce matin Libération rends hommageà Agnès Varda : un cliché noir et blanc, le sourire malicieux de la cinéaste et ce titre «  Sans toi, Varda », une référence à la chanson de « Cléo de 5 à 7 » et à « Sans toi ni loi », ses deux chefs-d’œuvre. De ses engagements politiques à ses expérimentations en art plastique autour de la pomme de terre, en sept pages, Libération dresse le portrait « d’une grande à part ».

L’autre fil rouge dans la presse ce matin, ce sont les Européennes.  Le Parisien-Aujourd’hui en France titre « Tous unis CONTRE l’Europe ». Les droites extrêmes et souverainistes veulent se rassembler avant le scrutin du 26 mai. « Les ennemis de l’Europe rêvent d’union", un paradoxe.  

Celui qui veut « remporter la bataille culturelle face aux populistes » c’est Stéphane Séjourné, le directeur de campagne de la République en Marche, cité dans les pages du Figaro

Toutes ces stratégies politiques sont très bien résumées dans les pages du Monde.  « Vote utile contre vote sanction, LRM et RN rejouent 2017 ».  Pour le journal, les deux parties cherchent à dramatiser l’enjeu du vote et le résumer à un duel entre « progressistes » contre « nationalistes », « européistes » contre « eurosceptiques ».

Réformer et privatiser la fonction publique

En France, le conseil des ministres vient de présenter le projet de réforme de la fonction publique. Le journal en ligne AOC propose une analyse très critique du sociologue Luc Rouban. Pour lui, ce projet n’est rien d’autre qu’une « boîte à outils d’une évolution néolibérale à la française ».  Dans cette réforme, l’idée de privatisation est omniprésente. Elle prévoit la systématisation du recours aux contractuels, et ceux, sans obligation de titularisation. Cela n'est pas nouveau, sauf que les postes de direction sont aussi concernés. « À terme, cela peut créer une fonction publique à deux vitesses » nous dit le sociologue.  Il rappelle que c’est par ce biais, par l’externalisation, que les administrations britanniques ont peu à peu été privatisées dès les années 80. 

En revanche, dans ce projet, sur la haute fonction publique, rien n’est dit. Sur ce point, le sociologue conclue : « refonder réellement la fonction publique impose de la penser à partir du haut car ce sont les sommets qui doivent donner l’exemple. Pour l’heure, on peut craindre que la fracture entre la fonction publique d’en haut et la fonction publique d’en bas s’élargisse encore un peu. »

Mobilité sociale: la méritocratie en question

La revue Books du mois d’avril consacre un dossier  sur la mobilité social «  Que reste-t-il de l’ascenseur social? »

Avec au cœur de cette question, le concept de méritocratie. Un terme utilisé pour la première fois par le sociologue Michael Young en 1958. Aujourd’hui, l’idéal méritocratique voudrait que les sociétés aient aboli les hiérarchies sociales. pour faire place au règne du talent. 

En réalité, pour Michael Young, « méritocratie » désignait surtout une dystopie, un piège. Il redoutait une nouvelle forme d’aristocratie ; un nouveau système de castes, la mainmise du pouvoir par une nouvelle classe dirigeante légitimée par les diplômes. En 30, 40 ans, la mobilité sociale a chuté. Et dans tous les pays de l’OCDE, on constate ce phénomène. "En France, les fils de cadres supérieurs deviennent cinq fois plus souvent cadres que les fils d’ouvriers". Graphiques et statistiques à l’appui, ce dossier invite à réévaluer cette notion et surtout à repenser les mesures habituelles de la mobilité sociale. 

Chroniques

8H34
29 min

L'Invité actu de la Matinale

Emmanuelle Wargon : "Il faut retrouver une relation apaisée avec les Français."
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......