LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Scènes de liesse hier dans les rues de Conakry, où des Guinéens ont envahi les rues pour dire leur joie de voir le Président Alpha Condé renversé

Guinée : coup d'État surprise mais pas "étonnant"

6 min
À retrouver dans l'émission

Le Président guinéen Alpha Condé fait prisonnier par des putschistes hier. Pour quelles raisons, et qui est le chef des putschistes ? Réponse dans la presse guinéenne. Alors que se poursuit le congrès mondial de la Nature à Marseille, "L'argent peut-il sauver l'Amazonie ?" s'interroge la BBC.

Scènes de liesse hier dans les rues de Conakry, où des Guinéens ont envahi les rues pour dire leur joie de voir le Président Alpha Condé renversé
Scènes de liesse hier dans les rues de Conakry, où des Guinéens ont envahi les rues pour dire leur joie de voir le Président Alpha Condé renversé Crédits : CELLOU BINANI - AFP

Jacques Gbonimy est président de l'UPG, l'Union pour le Progrès de la Guinée, un des nombreux petits partis politiques du pays.   

Ça ne nous étonne pas, parce que le pouvoir d'Alpha Condé fonctionnait sans tenir compte des droits de l'homme, sans respecter même la constitution guinéenne qu'il a modifiée pour s'octroyer un 3ème mandat, et en emprisonnant tous ceux qui ont levé le doigt pour contester ce 3ème mandat. Jacques Gbonimy, Président de l'UPG, dans Guinée Matin 

Un autre opposant, estime, toujours dans Guinée Matinque le renversement du Président Alpha Condé est la conséquence de son refus d'écouter l'opposition, et la population...    

Ce sont les deux seules réactions politiques guinéennes que l'on trouve ce matin dans la presse du pays. Le leader de l'opposition, Cellou Dalein Diallo, candidat malheureux aux élections présidentielles de 2020, a démenti avoir été lui aussi arrêté par les putshistes, alors qu'une rumeur circulait hier mais pas plus.    

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le Président Alpha Condé, lui, est bien au mains des putshistes... ce qu'une vidéo le montrant mutique et sombre, en chemise assis sur un canapé a pu confirmer, même si pour le moment on ignore où il se trouve. 

Avant même la diffusion de cette vidéo, des scènes de liesse ont éclaté dans Conakry, car dans un pays de 13 millions d'habitant, où 70% de la population se débrouille avec moins de 3 dollars par jour, "même le changement par le canon d'une arme à feu représente un espoir, analyse The Economist.    

"Nous apportons un coup de main au coup de main au peuple de Guinée pour qu'il puisse prendre son destin en main", a expliqué le chef des putshistes, le colonel Doumbouyya, qui a accordé sa première interview aux médias dans l'après midi du putsh, mais selon Le site d'information en ligne LE DJELY, ce coup d'état symbolise avant tout un grand recul.   

Cette manie soldatesque à faire irruption dans le champ politique et ces images de nos dirigeants que l'on montre sous leurs mauvais jours, voilà qui fige le continent africain et symbolise la marche arrière de nos pays.... Mais à qui doit-on cette humiliation planétaire ?  En premier lieux à ces dirigeants. Le Djely, éditorial intitulé : Le grand recul. 

En l'occurrence Alpha Condé, qui après avoir longtemps incarné l'alternative à la dictature n'a pas su résister au mandat de trop.   

Qui est le nouvel homme fort de Guinée ?   

La presse guinéenne dresse le portrait du nouvel homme fort du pays, le colonel Mamady Doumbouya. Une photo le montrant en tenue militaire, une douzaine de médailles épinglés à sa chemise, béret vert et lunettes noires illustre les articles sur ce coup d'Etat... Mais on trouve aussi pour le présenter, cette vidéo du défilé militaire du 60ème anniversaire de l'indépendance de la Guinée. C'était en octobre 2018.   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Mamady Doumbouya défile en tête du groupement des forces spéciales dont il assure le commandement. Ce colosse au physique impressionnant a été instructeur dans la légion étrangère en France. Il est titulaire d’un Master 2 en dynamiques industrielles à l’Université panthéon Assas Paris II détaille Guinée Matin, dans un article élogieux. 

L'article le plus intéressant sur le leader des putshistes, on le trouve dans Kale.org. Il s'intitule "Colonel Mamady Doubouya : Militaire et grand propriétaire immobilier en un temps records".   C'est un article du 22 août dernier, dans lequel, on voit le visage de Mamady Doumbouya, sans lunette. 

Le journal s'interroge sur l'important capital immobilier du militaire, se demandant si ce n'est pas une récompense de l'implication des forces spéciales sous son commandement dans la répression sanglante des manifestations de l'opposition, contre le troisième mandat d'Alpha Condé. On y apprend aussi que l'homme aurait été en disgrâce ces dernières semaines, et qu'il était surveillé par la Direction de la Surveillance du Territoire et les Renseignements Généraux... car son ascension commençait à faire peur.   

L'argent peut-il sauver l'Amazonie ?    

Alors que se tient en ce moment à Marseille le congrès mondial de la Nature, direction l'Amazonie. Les peuples indigènes d'Amazonie ont demandé lors de ce congrès la protection de 80% du bassin Amazonien d'ici 4 ans, ainsi que "d'autres actions".    

Parmi elles, il pourrait y avoir : la fin du financement de toutes les activités qui participent à la déforestation, explore un article de la BBC titré tout simplement :  "L'argent peut-il sauver l'Amazonie ? ".  

Je vous donne d'emblée la réponse, pas encore, mais Alexandre Mathieu détaille dans ce long article les promesses plus ou moins suivies d'effets, des gestionnaires de fond, type Black Rock ou Vanguard, qui financent directement ou indirectement des entreprises dont l'activité participe à la déforestation de la forêt Amazonienne, en premier lieu, l'élevage de bétail.   

Les engagements zéro déforestation que prennent certaines entreprises et leurs financeurs commencent à porter leurs fruits, cela prend du temps, mais en Indonésie, où 83% des raffineries d'huile de palme ont pris cet engagement, la déforestation de forêts primaires a diminué de 40% en 2018, par rapport aux années 2002-2016 nous apprend l'article.   

Comment les investisseurs individuels peuvent-ils faire leur part ? A eux de demander à leurs gestionnaires comment ils gèrent l'exposition risque liés à la forêt, suggère le journaliste de la BBC, car c'en est un, de plus en plus reconnu, par les financiers.   

Dans un numéro spécial, le magazine brésilien Veja celèbre la journée de l'Amazonie (c'était le 5 septembre) en détaillant sa biodiversité colossale. Apprendre à connaitre l'Amazonie est la première étape pour la protéger, écrit le journal... 

Si l'Argent ne peut pas encore sauver l'Amazonie, la connaitre mieux via cet article à lire et à regarder ne coute rien, il est en accès libre.  

Chroniques
7H40
46 min
L'Invité(e) des Matins
Afghanistan : les nouveaux risques terroristes. Avec Anne-Clémentine Larroque et Jean-Yves Berthault
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......