LE DIRECT

2015, bientôt la fin

6 min
À retrouver dans l'émission

Plus que quelques jours d'une année 2015 particulièrement dure... Quelques raisons d'espérer que 2016 sera un peu meilleure.
Je sais pas vous mais moi je pense qu’il ne va pas y avoir grand monde pour la regretter, cette année 2015 qui arrive à son terme… Encore 15 jours à tirer, et hop, on tourne la page, on jette à la poubelle le petit almanach Vermot accroché comme il se doit dans l’entrée à côté des porte-clés et des parapluies, bon débarras, bienvenue 2016 ça pourra difficilement être pire que 2015… en tout cas on l’espère…

Martin Shkreli avant son arrestation
Martin Shkreli avant son arrestation Crédits : Reuters

Le bilan que tire Jean-Emmanuel DUCOIN dans son bloc note dans L’Humanité est édifiant… 2015, « une année qui restera marquée par le deuil, des attentats de janvier et novembre à la situation dramatique de la démocratie représentative, sans parler de l’impasse économique, sociale et politique dans laquelle nous ont plongés les années de choix libéraux de Nicoléon, rehaussés par les stratégies mortifères de Normal 1er et de son premier sinistre (…) Pourquoi sommes-nous tombés si bas ? » se demande Jean-Emmanuel DUCOIN… Alors je n’ai pas vraiment de réponse à cette question… mais peut-être, je dis bien peut-être, quelques éléments de temporisation… une lueur d’espoir…

Parce que si on observe bien la presse ce matin, il y a un petit éclat de lumière au bout du tunnel… tenez, sur le front économique par exemple… « L’économie française redémarre à tout petits pas », pourrez-vous lire ce matin dans les pages saumon du Figaro… « Croissance, ce qui attend la France en 2016 » en Une des Echos… « La France semble enfin sortie du marasme économique, écrit Jean-Marc VITTORI dans son édito. A en croire les dernières prévisions de l’INSEE, elle a dépassé les 1% de croissance en 2015 après trois années de quasi-stagnation et devrait s’inscrire sur une pente de 1 et demi % début 2016. Le grand Raymond DEVOS nous aurait expliqué que trois fois rien, c’est mieux que rien et que c’est même déjà quelque chose. »

« C’est sous ces auspices que commence l’année 2016, explique Marie VISOT dans le Figaro. L’INSEE décrit un environnement international plus porteur et des entreprises françaises plus confiantes ». Avec, au bout du tunnel donc, une légère amélioration sur le front de l’emploi… et la création de quelques 73 000 postes au premier semestre 2016. Pas de quoi crier victoire néanmoins, tempère Marie VISOT, qui rappelle que ces créations, si elles ont bien lieu, ne feraient « retomber le taux de chômage de 10,6% aujourd’hui à 10,4 mi-2016 ».

Alors je vous l’accorde, ce n’est pas vraiment la perspective du grand soir… mais en ces temps obscurs, une bonne nouvelle, si modeste soit-elle, est toujours bonne à prendre… d’autant que, comme nous l’apprennent Les Echos ce matin… le moral des français n’est pas au beau fixe, et c’est un euphémisme… « Les Français font preuve depuis des années d’un très grand pessimisme. Au lendemain des élections régionales et de la percée du Front National, on les retrouve désormais au bord de la dépression. » Le dernier sondage commandé par le journal qui mesure le solde de confiance des personnes interrogées pour l’année à venir… solde qui fait la différence entre celles qui estiment que 2016 sera une année de prospérité, et celles qui considèrent qu’il s’agira d’une année de difficultés économiques… ce solde s’établit à … -42. Un niveau sans précédent depuis quatre ans, et qui s’est dégradé de 12 points en un an.

Je vais ce matin, il le faut, prendre ma part de responsabilité dans cette dépression collective qui nous affecte tous, moi qui chaque matin me fais l’écho des nouvelles noires du monde et de la dégradation du climat national et international… je vais donc tenter aujourd’hui de vous remettre un peu de baume au cœur…

C’est aussi ce que tentent de faire Le Parisien et la Croix ce matin Nicolas

Oui chacun à sa manière… tenez, commençons par le Parisien qui titre : « Le printemps à Noël » sur une photo du jardin des Tuileries, rempli de gens assis, dehors, profitant de la douceur du fond de l’air… C’est pas si désagréable que ça, finalement, cette douceur actuelle pour une mi-décembre…

Le Parisien a même concocté une carte de France qui met en correspondance les températures d’hier, avec les périodes de l’année auxquelles elles devraient s’appliquer… Et on est sur des moyennes saisonnières qui sont celles de fin mai… comme à Paris, Bordeaux ou Lille avec des températures entre 15 et 17 degrés… voire juin/juillet comme à Brest, Le Havre ou Clermont Ferrand, et même carrément des températures d’août à Biarritz.

Tout ça n’est évidemment, en fait, pas très rassurant… 2015 s’apprête à être la 2ème année la plus chaude de l’histoire de la France, après 2014… signe très préoccupant de la réalité du réchauffement climatique, quelques jours après la conclusion de la COP21.

Pour ce qui est de la Croix, pour le coup, le journal tente vraiment de jouer la carte de l’optimisme… et consacre sa Une aux « bonnes idées des associations »… comme l’explique Florence COURET dans son édito… « La liste est déjà longue : le revenu minimum d’insertion, le service civique, la couverture maladie universelle, le droit au logement opposable, bientôt les territoires zéro chômeurs longue durée… toutes ces innovations sociales proviennent, à l’origine, d’associations, petites ou grandes, anciennes ou récentes, qui ont décidé de faire cause commune le temps de faire grandir une « idée ». La Croix détaille donc dans son dossier du jour les « idées » d’associations qui sont en train de grandir, et qui pourraient devenir, un jour, les prochains grands progrès sociaux.

Et puis il y a d’autres façons de se réjouir… parfois un peu plus coupables…

Oui, je dois dire que je ne suis pas très fier de moi… mais il faut que je vous confesse… je me suis réjoui, ce matin, du malheur d’autrui. Mais pas autrui n’importe qui… de Martin SHKRELI… le nom ne vous dit peut être rien comme ça, mais vous avez certainement entendu parler de lui… il a été surnommé « l’homme le plus détesté d’internet ». Et pour cause, Martin SHKERLI, tout juste âgé de 32 ans, s’est spécialisé dans le rachat de médicaments très peu cher pour augmenter leur prix de façon outrageuse… et notamment, un médicament utilisé dans le traitement des co-infections liées au SIDA dont le prix avait bondi de 5400%... passant de 13 à 750 dollars.

Ce qui n’a pas empêché Martin SHKRELI de pavoiser sur les réseaux sociaux et les plateaux télé, et de faire parler de lui à tout bout de champ, en essayant de faire sortir de prison un rappeur inculpé pour tentative de meurtre, ou en achetant l’album unique du célébrissime groupe de rap le Wu-Tang Clan pour la somme de 2 millions de dollars.

Eh bien Libération rapporte ce matin que Martin SHKRELI a été arrêté par le FBI pour fraude fiscale. Il y a une expression anglophone qui résume assez bien la situation : « Karma is a bitch »… je vous laisse le soin de la traduire…

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......