LE DIRECT
Le président français Emmanuel Macron gesticule alors qu'il prononce un discours sur l'Union européenne dans l'amphithéâtre de l'Université de la Sorbonne à Paris le 26 septembre 2017.

«Initiatives pour l’Europe », le discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne hier

1 min
À retrouver dans l'émission

.

Le président français Emmanuel Macron gesticule alors qu'il prononce un discours sur l'Union européenne dans l'amphithéâtre de l'Université de la Sorbonne à Paris le 26 septembre 2017.
Le président français Emmanuel Macron gesticule alors qu'il prononce un discours sur l'Union européenne dans l'amphithéâtre de l'Université de la Sorbonne à Paris le 26 septembre 2017. Crédits : LUDOVIC MARIN / AFP - AFP

Le site d’information Les Jours titre, à propos de la communication d’Emmanuel Macron, : "Il ne lui manque que la parole". Selon Les Jours, le Président boude toujours les médias. Exemple : hier à la Sorbonne, où il présentait ses "initiatives pour l’Europe". Les Jours explique, entre humour et dépit, qu’Emmanuel Macron a répondu aux étudiants et laissé les miettes aux journalistes. A propos des journalistes, justement, ceux des Jours rappellent que le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner déclarait la semaine dernière dans un "Complément d’Enquête" (sur France 2), consacré à la communication de l’Elysée, qu’il ne s’agissait pas, je cite, "de cacher les choses, mais de les organiser". Les Jours ne sont visiblement pas d’accord avec la méthode de communication macronienne. Les journalistes Raphaël Garrigos et Isabelle Robert estiment, je cite qu' "il est ici question de tout contrôler, d’imposer son propre film, ses propres images de propagande, cet art pompier, ces chromos d’un président en majesté dont on imagine si bien Stéphane Bern faire la voix off" , ou encore que " Macron se déguise, surjoue le film de sa présidence. Toujours avec ce même ton de théâtre scolaire, comme s’il interprétait Médée pour le spectacle de fin d’année", fin de citation…

Le quotidien Sud- Ouest quant à lui, rappelle que le Président s’est exprimé dans le Grand amphithéâtre de la Sorbonne devant un public composé d’étudiants en affaires européennes et d’étudiants étrangers Erasmus. "L’Europe que nous connaissons est trop faible, trop lente, trop inefficace", a déclaré le président français. "Mais l’Europe seule peut nous donner une capacité d’action dans le monde face aux grands défis contemporains", a-t-il ajouté, précisant que "la seule voie qui s’offre à nous, c’est la refondation de l’Europe".

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......