LE DIRECT
Le Secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux  à Paris le 8 septembre 2017.

"La foi qui reste" de Jean-Claude Guillebaud et "Le Nouveau Pouvoir" de Régis Debray / L'opération séduction du gouvernement français à Londres

2 min
À retrouver dans l'émission

.

Le Secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux  à Paris le 8 septembre 2017.
Le Secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux à Paris le 8 septembre 2017. Crédits : CITIZENSIDE / patrice pierrot / Citizenside - AFP

Dans les pages "Idées" du quotidien Libération, Laurent Joffrin fait l’éloge de deux essais écrits par deux écrivains. Ils sont forts différents mais tous deux attentifs à la marche du monde : Jean-Claude Guillebaud et Régis Debray qui essayent de répondre à cette question : la France se détourne-t-elle irrésistiblement de ses racines catholiques ? Ou encore : Quelle est la place de la religion dans nos sociétés modernes ? Joffrin souligne que si l’un croit au ciel, l’autre beaucoup moins. Si Jean-Claude Guillebaud remet en cause les silences de l’église tout en défendant le pape François dans son livre "La foi qui reste", Régis Debray parle dans son essai "Le Nouveau Pouvoir" d'une réforme protestante sous l’ère Macron. Une question majeure ressort de deux lectures : "Et si la force de la culture démocratique et républicaine suppléait, bien mieux que nos deux auteurs le croient, à l’effacement des anciennes icônes ?"

La correspondante au Royame Uni du journal Le Parisien, Marion L’Hour s’est penché sur l’opération séduction du Gouvernement Français à Londres qui tente pendant deux jours de convaincre les financiers de s’installer à Paris. Le secrétaire d’Etat Benjamin Griveaux essaye de persuader banquiers, startuppers de la finance et autres représentants de fonds d'investissements que la France change "c’est là que ça se passe" dit-il. Objectif, damer le pion à Francfort, capitale allemande de la finance, alors que nombre d’entreprises implantées à la City cherchent à s’installer ailleurs en Europe à cause du Brexit. Selon le quotidien, dans la compétition acharnée entre capitales européennes pour attirer les emplois du Brexit, l’un des plus gros assureurs américains, Chubb, a choisi la France pour rapatrier une partie de ses activités londoniennes. De quoi ravir Arnaud de Bresson, délégué générale de Paris Europlace : Un siège, dit-il, c’est une implantation stratégique, cela veut dire que le cœur de leur activité européenne sera à Paris.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......