LE DIRECT
Le photographe brésilien Sebastião Salgado pose à l'Académie Française le 13 avril 2016 à Paris, après avoir été élu nouveau membre de l'Académie des Beaux Arts.

Le Salon de la Photo fête ses 10 ans avec Sebastião Salgado

2 min
À retrouver dans l'émission

.

Le photographe brésilien Sebastião Salgado pose à l'Académie Française le 13 avril 2016 à Paris, après avoir été élu nouveau membre de l'Académie des Beaux Arts.
Le photographe brésilien Sebastião Salgado pose à l'Académie Française le 13 avril 2016 à Paris, après avoir été élu nouveau membre de l'Académie des Beaux Arts. Crédits : FRANCOIS GUILLOT / AFP - AFP

Le Journal du Dimanche a interviewé le photographe humaniste et engagé Sebastião Salgado, 73 ans, qui fait l’objet de deux expositions au Salon Paris Photo. L’une sur le travail dans les exploitations de café, l’autre en forme de rétrospective, organisée par la Maison Européenne de la Photographie. Le photographe franco-brésilien commente ces années (40 ans plus exactement) à parcourir les continents, sur les traces d’une humanité toujours en mutation. Car Salgado, n’a pas cessé de photographier les conflits internationaux, la famine et l’exode..."J’avais vu tellement de violences, de barbarie, surtout au Rwanda, j’en devenais malade, au point d’abandonner la photographie", se souvient-il. Sebastião Salgado raconte être retourné au Brésil, dans sa région natale, à la fin des années 90 et avoir trouvé un désert écologique. "Ma femme, dit-il, a lancé l’idée que nous replantions la forêt qui poussait auparavant sur les terres familiales. Nous avons créé une fondation et avons commencé à replanter des arbres". L’artiste et son épouse ont planté 2,5 millions d’arbres au total. "Nous n’étions pas écologistes, précise-t-il, nous le sommes devenus". Ce projet de reforestation dans son pays, finit par lui redonner le goût et l’envie de photographier : "J’ai lancé un nouveau projet, autour des paysages premiers. "J’ai adoré, remarque-t-il, prendre en photo des animaux et la nature, autre chose que les hommes".

"Je me suis replacé moi-même dans la planète".

Sebastião Salagado travaille actuellement sur les communautés d’Indiens en Amazonie. "Je suis avec les indiens du matin au soir, je pars avec eux à la chasse, à la pêche. Et je photographie ce qui devient ma vie. C’est ça, la photographie documentaire, un morceau de vie".

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......