LE DIRECT
Révolution industrielle : Vue d'ensemble de l'usine a cuivre de Monsieur Vivian a Swansea, Pays de Galles - Royaume-Uni.

"Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et soumettez-la"

2 min
À retrouver dans l'émission

La complexe relation entre l’Occident et la nature (jalonnée d’incompréhensions et de volte-face) est largement évoquée dans le magazine "Sciences et Vie" du mois de janvier.

Révolution industrielle : Vue d'ensemble de l'usine a cuivre de Monsieur Vivian a Swansea, Pays de Galles - Royaume-Uni.
Révolution industrielle : Vue d'ensemble de l'usine a cuivre de Monsieur Vivian a Swansea, Pays de Galles - Royaume-Uni. Crédits : Leemage - AFP

"L’Occident et la nature – 2000 ans de malentendus" titre le magazine qui rappelle que l’Occident, combinant les héritages grec et biblique, "Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et dominez la", a longtemps regardé la nature comme une entité à dompter. 

Tout s’est passé comme si l’homme avait une revanche à prendre après des millénaires passés à se sentir nu et tremblant devant les éléments déchainés",  constate Jean-François Mondot dans son éditorial.

Si la révolution industrielle a donné à l’Humanité les moyens de sa démesure, est-ce que l’Occident peut encore se réconcilier avec la nature, objet de dégradation récurrent ? 

Le spécialiste de l’histoire environnementale Jean-Baptiste Fressoz estime que ce serait une erreur de décrire l’évolution de notre société comme une histoire maudite avec ses usual suspects : le christianisme, le cartésianisme, etc…car, si l’Occident a lancé la révolution industrielle, il a aussi inventé l’écologie. Dès les années 1860-1870 (où émergent les figures de proue de l’écologie moderne, comme  George Perkins Marsh ou Henry David Thoreau) la nécessité de préserver la flore et la faune est au cœur d’une série de sursauts de conscience.

A la manœuvre, l’Europe et les Etats-Unis, qui seront, rappelle Science et Vie, les principaux foyers de cette pensée environnementale émergente. Est-ce parce que nous sommes habités par un certain remords que nous aspirons à une pensée plus écologique ? En tout cas, nous ne pourrons plus nous passer d’un profond changement de pratiques, nous n’avons plus le temps pour la lenteur. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......