LE DIRECT

La Chine ne veut plus être la poubelle du monde

2 min
À retrouver dans l'émission

Annoncée en juillet dernier par Pékin, l'interdiction d'importer sur le sol chinois plusieurs sortes de déchets, en particulier certains plastiques, papiers non triés, textiles et résidus de métaux, entre en vigueur en ce début 2018.

L'objectif du pays, jusqu'ici premier importateur mondial de déchets, est bien évidemment de lutter contre la pollution provoquée par le traitement et la transformation de ces matériaux. Avec 30 millions de tonnes de papiers cartons récupérés en 2013 et 7,8 millions de tonnes de plastique importés, la Chine "occupe une place prépondérante dans le commerce international de déchets" qui « s’accroît en raison de la raréfaction des matières premières vierges » souligne Alternatives économiques dans son numéro de janvier. 

Grâce notamment à la Chine, les pays développés pouvaient jusque là « se contenter d'un tri minimal des déchets, ce qui limitait leur coût de gestion ». Alors où vont aller aujourd’hui les millions de tonnes de déchets jusque-là traités par la Chine ? 

Cela dépendra de la rigueur avec laquelle la Chine met en place ses restrictions, relève Alternatives économiques. A court terme, l'industrie chinoise du recyclage va se trouver vite à cour de matières premières. A moyen terme, certains spécialistes « considèrent que cela va contraindre les pays développés à trier davantage et mieux leurs déchets », et dans ce cas, cela pourrait entraîner la création de filières de recyclage dans les pays occidentaux et l'utilisation dans ses usines de ces produits recyclés. « Moins de transport, plus de tri et de recyclage, moins de consommation de matières premières vierges : l'environnement y gagnerait des deux côtés » affirme Alternatives Economiques qui rapporte toutefois, un autre scénario beaucoup moins optimiste. En effet, « ces restrictions chinoises pourraient aussi pousser d'autres pays en voie de développement notamment d'Asie, à essayer de prendre la place de la Chine et accepter les déchets indésirables. Quitte à les réexporter ensuite vers la Chine … »

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......