LE DIRECT
Portrait du sociologue allemand Max Weber (1864 - 1920).

Le protestantisme et l’économie

2 min
À retrouver dans l'émission

.

Portrait du sociologue allemand Max Weber (1864 - 1920).
Portrait du sociologue allemand Max Weber (1864 - 1920). Crédits : Leemage - AFP

Les pages "Grand Angle" du quotidien Les Echos, s’intéresse ce matin à cette question passionnante "Comment le protestantisme a-t-il influencé l’économie?". Le quotidien évoque la thèse contestée du sociologue Max Weber dans "l’Ethique protestante" et "l’Esprit du capitalisme" : deux articles rassemblés dans un livre qui, selon Les Echos, provoque encore des vagues plus d’un siècle après sa parution, en 1905. Dans cet ouvrage, Weber essaie de comprendre l’origine de: "la puissance la plus décisive de notre vie moderne : le capitalisme". Selon Jean-Marc Vittori qui signe ce papier, aux yeux de Max Weber, la prédominance des protestants vient de leur éthique, qui rejoint l’esprit du capitalisme, lui permettant ainsi de s’épanouir. "Il ne faut donc plus travailler pour vivre, mais vivre pour travailler". Selon la thèse de Weber "le temps est précieux, infiniment, car chaque heure perdue est soustraite au travail qui concourt à la gloire divine". Jean Marc Vittori rappelle que les conclusions de Max Weber ont façonné en profondeur notre façon de voir les liens entre religion et économie. Mais, note-t-il, elles ont aussi été très contestées. Si Les Echos consacrent deux pages à ce sujet, ce n’est pas anodin, car on célèbre ce mardi un anniversaire. Celui des 95 thèses placardées par Martin Luther le 31 octobre 1517 à la porte de l’église du château de Wittenberg. Il s’agit, note le journal, d’un événement national, qui couronne une année de commémorations et souligne l’héritage de la réforme en Allemagne. Pour Angela Merkel, fille de pasteur, cette date est particulière, car, explique Les Echos "si elle parle peu de sa foi, la chancelière lui accorde une place importante, comme beaucoup de politiciens allemands."

Par ailleurs, le 31 octobre a été déclaré férié dans tout le pays cette année.

Enfin, questionné sur le programme de Macron - qui serait lié aux valeurs du protestantisme - le philosophe Olivier Label note qu’en France la réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune est dans le droit fil des idées de Jean Calvin - l’un des trois grands réformateurs qui, "ne voyait dans l’argent rien de magique ni diabolique, mais un instrument pour les échanges et l’investissement".

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......