LE DIRECT
 Le romancier britannique Kazuo Ishiguro parle aux médias à Londres le 5 octobre 2017.

Les conflits « oubliés » qui ont cours dans le monde / Kazuo Ishiguro, prix Nobel de littérature 2017

2 min
À retrouver dans l'émission

.

 Le romancier britannique Kazuo Ishiguro parle aux médias à Londres le 5 octobre 2017.
Le romancier britannique Kazuo Ishiguro parle aux médias à Londres le 5 octobre 2017. Crédits : Yu Toda / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun - AFP

A l’heure de l’attribution du prix Nobel de la paix, "La Croix" s’intéresse à la multitude des conflits « oubliés » qui ont cours dans le monde. C’est un reportage très éclairant sur l’existence des conflits dont personne ne parle et qui ont un impact certain sur nos vies. Le quotidien rappelle qu’au Soudan du Sud, par exemple, la guerre civile fait des ravages depuis 2013. Le nombre de victimes se chiffrerait en centaines de milliers. La Croix dénonce également la guerre au Yémen, pris dans la rivalité entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, qui a fait plus de dix mil morts depuis mars 2015. Enfin, le journal pose la question fondamentale : "qui peut se douter que l’on recense plus de 400 conflits dans le monde, dont une grosse moitié ayant donné lieu à des affrontements violents"? "Ne détournons pas le regard!" insiste l’éditorialiste Guillaume Goubert toujours dans les pages de la Croix. "Il y a, dit-il, plusieurs centaines de conflits en cours dans le monde : – la question kurde, le drame de Rohingya, les provocations de la Corée du Nord, etc. Certains sont figés, d’autres sont brûlants. Accordons-leur, au moins notre attention", fin de citation.

Et justement, notons qu'à l’occasion de la 24ème édition du prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre, une exposition photographique du collectif NOOR est consacrée au sujet.

De son côté, l’Humanité consacre un article à l’écrivain britannique, d’origine nippone, Kazuo Ishiguro, qui a reçu le Nobel de Littérature, succédant ainsi Bob Dylan. L’Humanité souligne que le romancier avait déjà été primé plusieurs fois et popularisé par le cinéma. Sara Danius, secrétaire de l’Académie suédoise explique que Kazuo Ishiguro a été couronné, je cite, "pour ses romans d’une grande force émotionnelle, qui révèlent l’abîme sous notre illusoire sentiment de confort dans le monde".

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......