LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Thor : Le Monde des ténèbres,  2013 USA.

À tout casser!

2 min
À retrouver dans l'émission

Sentez-vous un besoin irrépressible de vous défouler, de tout casser, de vous vider la tête?

Thor : Le Monde des ténèbres,  2013 USA.
Thor : Le Monde des ténèbres, 2013 USA. Crédits : MARVEL STUDIOS / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12 - AFP

Si la réponse est oui, L’Obs de cette semaine a peut-être une solution pour vous et pour tous ceux qui ont besoin de libérer les tensions…

Dans les pages Tendances du magazine, on peut lire un papier consacré à la "Fury Room", un lieu où on peut déverser sa rage en fracassant des objets, en brisant des briques, des bouteilles, des ordinateurs, des imprimantes,le tout avec une bande sonore qui convient.

Cet espace inauguré fin septembre dans le 10e arrondissement de Paris, est inspiré d’un concept japonais,le premier du genre en France.

Les gens viennent ici pour décharger tout leur stress du métro-boulot-dodo », précise la cogérante des lieux, Aurélie Bezard.

Boris Manetti qui a écrit cet article, signale que cet exutoire balisé plait particulièrement aux femmes, car elles représentent plus de 80% de la clientèle.

Mais si l’envie vous prend, d’aller casser quelques objets, il va falloir faire une petite réservation, car il y a de l’attente.

Par ailleurs, la "Fury Room" va s’agrandir de 100 mètres carrées pour créer d’autres salles et ouvrir une antenne à la défense avec l’objectif de cibler les travailleurs pressurisés…

Boris Manetti rappelle que Yoko Ono a hurlé pendant dix-neuf secondes à l’adresse de Donald Trump pour marquer lepremier anniversaire de son élection, lançant une rébellion par le cri chez les artistes anti-Trump//

Alors, la fureur est-elle à la mode ?

La cogérante de la "Fury Room" affirme en tout cas, que ses clients sortent avec la banane et se disent soulagés après avoir fracassé quelques objets au son de la "Chevauchée des Walkyries" de Wagner.

La psychologue Paule Morin affirme que la colère permet d’exprimer ses insatisfactions et, en ce sens, de favoriser la communication.

En revanche, précise L’Obs, sans une réflexion sur les origines de la colère, pas de bénéfice.

Le défouloir n’est donc pas une thérapie, il relève de l’échappatoire, pas du traitement. Mais surtout, Il en dit long sur notre époque. 

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......