LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Voeux

6 min
À retrouver dans l'émission

Début d'année oblige, c'est maintenant la période des voeux. Une tradition politique qui revêt une dimension particulière à quelques mois du début de la campagne présidentielle. Aux voeux s'ajoutent les prévisions, exercice aussi périlleux qu'inévitable.
Après Noël, après la bûche, après les bonnes résolutions, certainement après un peu d’aspirine pour soulager le foie, et avant la galette… c’est l’heure des vœux… dans le langage médiatique, on dit même « les traditionnels vœux » comme on dit « la traditionnelle allocution urbi et orbi » ou « le traditionnel début des soldes »…

Nouvel an en Chine
Nouvel an en Chine Crédits : Reuters

Et cette immarcescible coutume votive se décline ce matin dans la presse, et va se décliner dans les jours qui viennent, encore et encore… il suffit pour cela de se référer au petit tableau préparé par Les Echos sur le marathon des vœux présidentiels pour en avoir un aperçu : 4 janvier, aujourd’hui donc, « Vœux du gouvernement à l’Elysée à l’occasion du premier Conseil des Ministres de l’année ». Le 5, « Vœux du chef de l’Etat au Conseil Constitutionnel puis aux autorités religieuses ». Le 7 « Vœux aux forces de sécurité publique, un an après l’attentat contre Charlie HEBDO ». 11 janvier « Vœux à la jeunesse », 13 janviers « aux corps constitués », le 14 aux armées, le 16 aux territoires, le 18 aux entreprises et le 21 au corps diplomatique.

Mais à travers tous ces interlocuteurs… le chef de l’Etat n’en viserait en fait qu’un seul. Vous. Oui, vous, là, derrière votre poste. C’est à vous que tous ces vœux vont s’adresser, indirectement. « HOLLANDE compte sur les vœux pour s’adresser aux Français », titre le Figaro, qui explique comment après « des fêtes de fin d’année marquées par une forte présence du Premier Ministre », François HOLLANDE va maintenant reprendre la main, et « décliner, au cours d’une dizaine de cérémonies, les thèmes qu’il a abordés lors de son traditionnel discours de fin d’année (tenez, vous voyez…) : lutte contre le terrorisme et état d’urgence économique et social. »

Les vœux du président colleront-ils pour autant à ceux des Français ? Toujours selon le Figaro, « la baisse du chômage arrive en tête de leurs vœux pour 2016, devant la lutte contre le terrorisme, l’insécurité et la délinquance ». Un message que François HOLLANDE semble avoir entendu, si on en croit la Une des Echos du jour : « Emploi : ce que prépare François HOLLANDE ». 500 000 chômeurs formés aux métiers d’avenir pour un coût d’un milliard d’euros, et une prime forfaitaire sur les nouvelles embauches va être créée dans les PME.

Et c’est l’autre tendance du jour : la tendance prévisionnelle…

Libération propose même un calendrier prévisionnel au chef de l’Etat pour avoir une chance de reconquérir l’opinion et… qui sait… décrocher la timballe présidentielle…

Sous le titre « Les 7 défis capitaux de Hollande », le quotidien propose une série de réformes et de projets étalés dans le temps, à commencer par « en février, s’extraire du bourbier de la déchéance de nationalité », d’ici fin février « réussir la sortie de l’Etat d’urgence », en mars, « retranscrire la COP21 en actes, de mars à mai, « revoir sans casse le code du travail », en mai ou juin « obtenir une baisse du chômage », d’ici juin (c’est ma préférée de toutes !!) « promouvoir une mesure de gauche »… Libération précise tout de même que le chef de l’Etat ne compte pas « sortir de son chapeau une grande mesure qui parle à la gauche, mais installer son « compter personnel d’activité » comme la grande œuvre sociale du quinquennat, celle à même de faire basculer la France dans cette flexisécurité si chère à la sociale-démocratie scandinave »… voilà, on appréciera (ou pas) la notion de « mesure de gauche »… et pour finir ce parcours de santé des 7 défis pour la réélection… en 7, « d’ici juin, éviter une primaire ou un éclatement des candidatures ». Voilà, c’est un peu comme un bingo, il suffit de cocher les cases.

Et alors qu’Alain JUPPE prend de son côté un virage à droite pour couper l’herbe sous le pied de son principal concurrent à la primaire, Nicolas SARKOZY… virage largement commenté dans vos journaux ce matin, « A 70 ans, le « meilleur d’entre nous » veut montrer qu’il a de l’autorité. De la poigne. En avançant des idées qui séduisent la droite sans trop effrayer le centre, (…) l’anti-Sarko a un secret : rester discret et montrer que bien caché dans les Landes, Papy fait toujours de la Résistance », pour Jean-Michel SERVANT du Midi Libre…

Mais face à ce petit théâtre politique, de droite comme de gauche, le couperet le plus aiguisé nous vient d’outre-quiévrain… du journal Le Soir précisément, rapporté ce matin dans l’Humanité… qui, en convoquant Roland BARTHES, juge que la France est « au degré zéro de la politique ». Le journal belge estime que « si la gauche se déchire et si le paysage politique français est en passe d’être explosé, c’est suite à l’aveuglement égocentrique d’un président, François HOLLANDE, œuvrant à sa réélection plus qu’à la gestion du désarroi et du destin des citoyens »… à tel point qu’il est en passe de « faire de la France un territoire de plus perdu pour la démocratie en Europe ».

Perspective réjouissante pour cette année 2016 qui commence…

N’est-ce pas ? Mais au jeu de la boule de cristal, il y a un peu plus rassurant dans la presse ce matin… les Echos par exemple, comme chaque année, s’essayent à un exercice d’anticipation qui ferait rougir les plus hardis des prévisionnistes de MétéoFrance… en dressant la liste des 11 événements qui marqueront 2016… Pêle Mêle, vous trouverez « Hillary Clinton bien placée pour la présidentielle américaine », le très audacieux « d’autres attentats terroristes dans le monde »… Les Echos estiment également que « DAECH pourrait être détruit militairement »… que le « Prix du pétrole sera toujours très bas » ou encore « que le Brexit menace l’Union Europénne d’un coup de tonnerre ».

La Croix propose pour sa part une boite à idées pour « débloquer l’économie française en 2016 », Le Parisien dresse la liste des « grands rendez-vous pour l’Île de France en 2016 » et j’en passe… mais mon classement prévisionnel préféré ce matin, c’est celui de Rue89 sur les 16 histoires de complots pour bien commencer 2016. Dans le désordre, vous pourrez lire les théories les plus rocambolesques, comme celle sur le Front National, une création du lobby des boulangers… sur Zlatan IBRAHIMOVIC, réincarnation de Jésus Christ… ou ma préférée, la théorie du récentisme…

Le récentisme, c’est cette théorie russe selon laquelle l’Histoire est une création de l’Eglise Catholique, qui a rajouté à notre chronologie collective des siècles qui n’existent pas. En fait, la Vraie Histoire aurait commencé au Xe siècle, et Constantinople est la véritable Jérusalem historique. Ou encore la période du Vie au XIVe siècle n’a pas existé, probablement à cause de l’impact d’une comète vers 1350 »…

Tout farfelu qu’a l’air cette théorie, on finit par retrouver, comme dans tous les cercles conspirationnistes, des éléments d’extrême droite révisionniste qui n’ont absolument rien de sympathiques.

Et tant mieux, parce qu’avec 800 ans en moins dans l’Histoire, que deviendraient les vœux de 2016, hein ?

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......