LE DIRECT

« A l’Elysée, un temps de président », filmer la fonction présidentielle.

4 min
À retrouver dans l'émission

Le réalisateur Yves Jeuland signe « A l’Elysée, un temps de président », un nouveau film sur les coulisses du pouvoir présidentiel diffusé ce soir, lundi 28 septembre, à 20h50 sur France 3.

"Un temps de président"
"Un temps de président" Crédits : Yves Jeuland

Ce sont des scènes quotidiennes de la vie présidentielle de François Hollande qu’a filmées le documentariste Yves Jeuland dans A l’Elysée, un temps de président, entre août 2014 et février 2015, période marquée par des temps pluvieux et par plusieurs temps de crises parmi lesquels un remaniement ministériel, la parution du livre de Valérie Trierweiler, mais aussi, les attentats de janvier 2015 .

Il ne s’agit pas pour le réalisateur de Paris à tout prix (2001), du Président (formidable film de 2010 centré sur la dernière campagne aux élections régionales de Georges Frêche), de livrer dans ce nouveau film une analyse de la politique menée par le Président et son gouvernement il ne s’agit pas non plus de dresser un portrait à charge ou à la gloire de François Hollande. A l’Elysée, un temps de président n’est pas un film d’investigation, ce n’est pas un film politique, c’est une immersion de six mois condensée en 1h40 dans le quotidien d’un président de la République, tel que l’incarne François Hollande.

Filmer la fonction présidentielle, telle que l’incarne François Hollande

Si ces derniers jours, une citation, un brin dédaigneuse, de François Hollande conseillant dans le film à Fleur Pellerin d’aller au spectacle tous les soirs en disant que « c’est bien, que c’est beau » parce qu’ « ils » (les artistes ? les intermittents du spectacle peut-être ?) « ont besoin d’être aimés » , a largement été reprise par les médias, elle n’est en fait pas représentative de l’image de François Hollande qui ressort du documentaire d’Yves Jeuland.

Le président que montre le réalisateur est un homme qui se plonge en silence, tête baissée, dans la lecture du journal L’Equipe pour digérer la lecture des premiers passages du livre de son ex-compagne c’est un homme à l’accolade sincère, qui s’émeut et émeut notamment lorsqu’il accueille le retour en France de l’ex-otage Serge Lazarevic… En somme, le président que filme Yves Jeuland est l’incarnation du « président normal » que voulait être François Hollande.

Reste à savoir si cette image de président normal, sensible, psychologue même, proche des gens, souvent attablé à son bureau à potasser ses dossiers, est fidèle à la réalité ou si elle est le fruit d’un savant travail mené par Gaspard Gantzer, le conseiller communication et presse du président qui, après Jean-Pierre Jouyet, secrétaire Général de l’Elysée, est le troisième personnage principal du film, le troisième homme.

Une image construite

Mais à partir du moment où un président consent à être filmé dans l’exercice de sa fonction pendant plusieurs mois, il espère forcément tirer le film à profit pour construire son image.

C’était déjà le cas en 1974, dans le célèbre documentaire Une Partie de campagne de Raymond Depardon qui a été réalisé sur commande du futur président Valéry Giscard d’Estaing, puis censuré par lui aussi pendant près de 30 ans parce que l'image de lui que donnait certaines séquences du film ne lui convenait pas. Le film a finalement été diffusé pour la première fois en février 2002.

Et si Yves Jeuland ne cache rien de l’omniprésence de Gaspard Gantzer dans la vie présidentielle de François Hollande, et dans son film, c’est aussi d’une certaine manière une marque d’honnêteté, qui permet au spectateur de rester clairvoyant. Ce qui n’empêche pas d’admirer la finesse du regard du documentariste.

A l’Elysée, un temps de président est diffusé ce soir à 20h50 sur France 3. Le film est accompagné d’un dispositif transmédia, sur le site France3.fr.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......