LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les Cowboys, western à l’époque du djihad

3 min
À retrouver dans l'émission

*Présenté à la Quinzaine des réalisateurs lors du dernier festival de Cannes, Les Cowboys, * premier film en tant que réalisateur du scénariste Thomas Bidegain sort en salles aujourd’hui, mercredi 25 novembre. Adoptant les codes du western, le film retrace sur 16 ans la quête d’un père à la recherche de sa fille, de la Belgique au Yemen, sur les pas du djihadisme international. Une fiction en réso nnance directe avec l’actualité.**

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/11/166a5991-92ec-11e5-8e9e-005056a87c89/838_photo-les-cowboys.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Photo issue du film "Les Cowboys"" class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/11/166a5991-92ec-11e5-8e9e-005056a87c89/838_photo-les-cowboys.jpg" width="399" height="600"/>
Photo issue du film "Les Cowboys" Crédits : Thomas Bidegain

C’est sur le comédien belge François Damiens que repose Les Cowboys, le premier film de Thomas Bidegain, connu pour être le co-scénariste de plusieurs films de Jacques Audiard. Ce film de fiction est tellement ancré dans l’actualité qui nous occupe qu’on a cru un temps qu’il serait déprogrammé, que sa sortie au cinéma serait remise à plus tard, comme Made in France de Nicolas Boukhrief. Mais l’équipe des Cowboys a choisi de maintenir sa date de sortie, aujourd’hui, et c’est très bien comme ça.

La quête d’un père

La séquence d’ouverture du film éclaire immédiatement sur le sens de son affiche où l’on voit le jeune comédien Finnegan Oldfield dos à dos avec François Damiens, visage sévère et chapeau de cowboy vissé sur la tête.

On y découvre une famille de l’est de la France participant à un festival « country » avec démonstration de rodéo, santiags, buvette et musique. Le père s’appelle Alain (c’est François Damien), la mère Nicole, mais les enfants, tous deux adolescents, s’appellent Kid et Kelly.

Au bout de quelques minutes de film, après avoir dansé une dernière fois avec père, Kelly disparaît. Elle s’est enfuie avec son petit ami Ahmed, embrigadé dans la mouvance djihadiste. Nous sommes en 1994, ses parents et son frère n’ont rien vu venir.

C’est la destruction d’une famille, la quête d’un père à la recherche de sa fille dans les milieux islamistes de France, de Belgique, du Yémen, du Pakistan que raconte Thomas Bidegain dans Les Cowboys. Et cette quête qui durera 17 ans, il la met en scène et la filme comme un western américain, plus précisément, comme John Ford le fait dans La Prisonnière du désert (1956).

On pourra juger les manœuvres visant à constamment tirer le film vers le western à grand spectacle parfois grossières ou artificielles… Mais Thomas Bidegain, qui ne renie en rien l’ancrage de son film dans l’actualité, a aussi voulu en faire une épopée romanesque, un film d’aventure populaire, dont le dénouement laisse entrevoir une forme de rédemption.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Le cinéma, c’est l’inverse de l’information en continu »

La fiction a aussi son rôle à jouer pour nous aider à comprendre l’époque et les évènements auxquels nous sommes face. Comme le dit Thomas Bidegain, « le cinéma, c’est l’inverse de l’information en continu ». Et il a raison. Car on est loin ici de la frénésie de l’image choc, du commentaire immédiat, plus avide de produire des sensations que du sens. Cette fiction met la réalité trouble qui est la nôtre dans une perspective historique récente, et surtout nous la représente, nous la raconte. Et c’est grâce à ce récit, à sa durée, sa construction et ses nuances que nous pouvons aussi prendre conscience de ce qui nous arrive, et notamment de ce que traversent les familles d’enfants partis faire le Djihad. « Il n’y a pas de sujet interdit – rappelle Thomas Bidegain – Il faut parler du fracas du monde, et l’expliquer ».

Le s Cowboys, de Thomas Bidegain, avec François Damiens, Finnegan Oldfield, Agathe Dronne (1h44).

Affiche "Les cowboys"
Affiche "Les cowboys" Crédits : Thomas Bidegain
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......