LE DIRECT

Les machines ont-elles vraiment percé le mystère de la création artistique ?

2 min
À retrouver dans l'émission

Un article du Huffington-Post publié hier s’interrogeait sur la manière dont l’Intelligence Artificielle pourrait révolutionner le monde d’ici 25 ans… Mais pour l’heure, vous nous parlez ce matin d’un robot inventé par des chercheurs allemands et doté de cette fameuse Intelligence Artificielle qui le rend capable de reproduire à la perfection le style des grands maîtres de la peinture…. A-t-il percé le « Mystère Picasso », ce robot ?

Intelligence Artificielle imite les grandes toiles de maîtres
Intelligence Artificielle imite les grandes toiles de maîtres Crédits : Radio France

Vous vous souvenez du célèbre film d’Henri-Georges Clouzot , réalisé en 1955, dont la séquence d’introduction se terminait ainsi :

Écouter
1 min
Écouter

Soixante ans après qu’Henri-Georges Clouzot eut entrepris dans son film « Le Mystère Picasso » de mettre en lumière la création artistique, de « connaître – comme il dit- ce mécanisme secret, qui guide le créateur dans son aventure périlleuse », c’est un robot, ou plutôt un programme d’Intelligence Artificielle inventé par des chercheurs allemands qui semble avoir percé le mystère du coup de pinceau du grand maître. Mieux qu’un faussaire qui reproduirait à l’identique les tableaux créés par le peintre, ce robot est doté d’une forme d’imagination qui lui permet de produire des images nouvelles, des scènes jamais représentées par Picasso, mais en imitant à la perfection son style, son coup de crayon, son utilisation des couleurs, sa manière de concevoir les proportions, les perspectives…

C’est vrai que les créations de ce robot intelligent qui génère des toiles « comme » des Van Gogh ou des Picasso sont impressionnantes. Comment est-ce que cela fonctionne ?

Les images que vous voyez, sont créées par un programme d’Intelligence Artificielle qui, comme l’explique la journaliste Morgane Tual dans un article publié dans la section Pixels du site « lemonde.fr », analyse les tableaux des grands maîtres de la peinture et « apprend » leur style grâce à ce que l’on appelle le « deep learning », c’est-à-dire une technologie d’apprentissage basée sur des réseaux de neurones artificiels. La machine peut ensuite calquer ce style sur n’importe quelle photo.

Ce robot est donc capable de créer des images comme Picasso en combinant et en modélisant un nombre gigantesque de données, mais il ne peut pas imaginer à partir d’une feuille blanche !

Ce n’est pas faux. Mais le spécialiste de l’Intelligence Artificielle Jean-Gabriel Ganascia, cité dans l’article du Monde, vous répondrait peut-être que « toute imagination est vue comme la recombinaison d’éléments de mémoire préexistants », et qu’ainsi, comme cette machine, aucun de nous ne part jamais réellement de rien. Pour autant, si ce robot artiste semble bel et bien doté d’une forme d’imagination, il lui manque encore quelques attributs essentiels pour concurrencer Picasso et les grands maîtres de la peinture, à savoir la conscience, les émotions… Et peut-être aussi une forme de folie que l’on dit créatrice, cet étrange basculement que tente de percer Henri-Georges Clouzot dans « Le mystère Picasso », et qui, heureusement, demeure encore l’apanage de l’homme.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......