LE DIRECT

Une histoire enfantine et burlesque : quinze minutes de tendresse dans ce monde de brutes

3 min
À retrouver dans l'émission

Ce matin, un des tout premiers films de Claude Berri, Le Poulet (1963), un court métrage tendre et burlesque diffusé ce soir sur Arte.

Photo du film "Le poulet" de Claude Berri
Photo du film "Le poulet" de Claude Berri Crédits : Capture d'écran

Comment un petit enfant de 6 ans, tombé amoureux du poulet vivant, que ses parents ont acheté un dimanche à la ferme dans l’intention de le manger un peu plus tard, peut-il accepter l’idée de le voir bouillir dans une cocote ? Il ne le peut pas, justement. Et puisque ses parents lui ont dit qu’on ne mangeait pas les poules parce qu’elles pondent des œufs. Alors l’enfant va trouver un subterfuge pour sauver son poulet…

Après avoir co-signé un premier film court, Janine (1962), avec son ami Maurice Pialat Le Poulet, réalisé en 1963, est le premier court métrage de Claude Berri en tant que réalisateur.

L’histoire simple, enfantine et irrésistible qu’il raconte dans ce petit film en noir en blanc de 15 minutes à peine, le cinéaste (mort en 2009) la tient d’un fait divers qu’il avait lu dans France Soir . Un entrefilet de cinq ou six lignes dans le journal, pas plus, qui avait pour titre : « Pour faire vivre son coq, Alain, 6 ans, lui faisait pondre un œuf par jour ».

A l’époque, Claude Berri veut faire du cinéma, et surtout devenir acteur, mais les choses ne tournent pas tout à fait comme il voudrait. Alors à 29 ans, il se saisit de cette histoire vraie et drolatique, et décide de passer derrière la caméra pour mettre en scène ce petit garçon qui vole chaque jour un œuf dans le réfrigérateur pour faire croire à ses parents que le poulet qu’ils ont l’intention de tuer et de manger, est une poule.

Tendre et burlesque

Pour interpréter l’enfant, le réalisateur choisit Martin Serre, le fils du comédien Henri Serre, qui jouait Jim, le Français, dans Jules et Jim (1962) de François Truffaut. Les parents sont quant à eux joués par Jacques Marin, personnage burlesque au ventre rebondi et à la moustache en brosse, et par Vivianne Bourdonneux.

A la surprise de son réalisateur, Le Poulet remporte un prix au Festival de Venise dès 1963, mais surtout l’Oscar du court métrage, à Hollywood, en 66. C’est grâce à cet Oscar que Claude Berri va ensuite pouvoir réaliser son premier long métrage, Le Viel hommes et l’enfant (1967). Le garçonnet du Poulet et celui du Vieil homme et l’enfant ont d’ailleurs en commun la même sensibilité rieuse, un mélange d’espièglerie et de gentillesse.

Une bande-originale jazz signée René Urtreger

Car avant tout, Le Poulet est un magnifique portrait d’enfant, y compris au sens formel. Certains plans rapprochés tournés par le cinéaste font penser à des photographies de Willy Ronis, Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, comme celle de ce gamin courant dans la rue avec sous le bras une baguette de pain presque aussi grande que lui ou encore cette autre où un enfant sourit fièrement avec ses deux litres de vin rouge calés sous les aisselles…

Ils sont en quelques sortes les grands frères du « Poulet » de Claude Berri, car c’est aussi le surnom que donne la mère à son garçon dans le film. Des gamins de la classe moyenne, pas gâtés mais choyés, des enfants tendres et blagueurs qui viennent sautiller dans le lit des parents le dimanche matin sur un air de jazz…

C’est le grand pianiste et compositeur de jazz René Urtreger qui signe la musique de ce court métrage.

Cette musique, on pourra encore mieux l’apprécier grâce au travail de restauration mené par Pathé (cette année) sur ce beau court métrage que diffuse ce soir, dans le cadre d’un cycle Claude Berri, la chaîne Arte dans l’émission « Court-circuit » à 0.10 (ça veut dire, très tard, mais on pourra aussi le revoir à loisir grâce à la « télévision de rattrapage » sur Arte 7).

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......