LE DIRECT

Christian Rock Fièvre : Evangile selon le Gouëfflec

5 min
À retrouver dans l'émission

Christian Rock
Christian Rock Crédits : Radio France

« D’ordinaire le rock chrétien se sert du rock pour célébrer le Christ. Ici on se sert du Christ pour célébrer le rock. Alleluïa » déclare Arnaud le Gouëfflec à propos de son projet Christian Rock Fièvre (faut-il le lire comme un prénom ou un titre ?). Toujours est-il qu’en retournant comme une peau de lapin l’usage séculier de la célébration du sacré par les moyens de son temps, Arnaud le Gouëfflec signe un disque édifiant, iconoclaste.

Graphiquement déjà, puisqu’en plus de très belle illustration en pyramide et guitare ici en couverture vous trouverez dans l’album douze dessins signés d’artistes différents, comme autant d’apôtres ou de couvertures auxquelles vous avez échappé (sur le mode cher à Charlie Hebdo : on y voit un Christ donneur de pilules, un autre en blouson noir sur la croix, en train de faire des inhalation ou un 45 tours en guise d’auréole).

Mais rassurez-vous les autres figures du Nouveau Testament de sont pas négligées, de Jean Le Baptiste à Ponce Pilate en passant par une litanie de morceaux choisis de l’Apocalypse, sans oublier, forcément, Marie-Madeleine. Vous n’écoutez pas un inédit de Miossec mais Christian Rock Fièvre, projet mené par Arnaud le Gouëfflec, accompagné de Jorge Bernstein & The Pioupioufuckers (ca ne s’invente pas) sous la houlette d’un certain Rotor Jambreks. « Point n’est besoin d’être chrétien pour faire du rock chrétien, de même que point n’est besoin d’être rasta pour faire du reggae » parole œcuménique et une certaine cohérence dans les projets menés par Arnaud le Gouëfflec, fondateur de la maison de disque « L'Eglise de la petite folie ». Une entreprise où le fait-main a toute son importance, quitte à ce que ce soit les mains jointes. A l’origine de cette profession de foi musicale un écrivain qui est aussi professeur de français, organisateur de concerts, scénariste de BD, certains se souviennent peut-être de la « J'aurai ta peau Dominique A » (dessinée par Olivier Balez) ; Arnaud le Gouëfflec a déjà plusieurs dizaines d’albums à son actif, réalisés par ses soins et de multiples collaborations. On se quitte avec « Aime ton prochain », et à la veille de ce week-end électoral rappelons le mot de Bossuet « Dieu se rit de ceux qui s'accablent des effets dont-ils chérissent les causes. »

Extraits diffusés :

Je veux réconcilier Bible et Rock’n Roll

Marie Madeleine

Prie

Aime ton prochain

Album : Christian Rock Fièvre (Super Apes)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......