LE DIRECT

Coldplay ou le design musical de masse

5 min
À retrouver dans l'émission

par Etienne Menu

A head full of dreams
A head full of dreams

“A Head Full of Dreams”, “Une tête pleine de rêves”, c’est le titre du septième album de Coldplay, et c’est aussi le titre de cette cavalcade néo-disco par laquelle il s’ouvre. Sorti début décembre, ce long format est annoncé comme le dernier disque du groupe britannique. Depuis quinze ans, la formation menée par le chanteur Chris Martin cultive un son pop-rock global, capable de séduire les foules des quatre coins du monde avec une étonnante constance. Au total, ses disques se sont écoulés à plus de 80 millions d’exemplaires et sur les plateformes de streaming, Coldplay était en 2014 le groupe le plus écouté du monde. Si le son électronique particulièrement dansant de ce nouvel opus peut paraître éloigné des puissantes ballades qui ont fait le succès du groupe au début des années 2000, l’esprit héroïque et fédérateur de leurs compositions reste le même. C’est là tout le talent du produit Coldplay : tel un article Ikea ou H&M, il prend bonne note des évolutions des goûts et des styles pour mieux les absorber dans son ADN.

A une ligne de basse disco s’ajoutent par exemple sur Adventure of a Lifetime des effets sonores venus de la house music, ainsi qu’un motif de guitare d’inspiration ouest-africaine. Les thématiques abordées par les paroles couvrent un spectre émotionnel rassurant afin de parler au plus grand nombre. À la fois abstraits et concrets, les textes de Chris Martin tiennent aussi lieu de parfaits véhicules aux fameuses harangues haut perchées qui sont à sa marque de fabrique. Une stratégie de communication musicale qui passe donc toujours par le plus petit dénominateur commun, et qui se décline à chaque album dans un décor sonore légèrement différent du précédent.

Sur Army of One, Coldplay montre une fois de plus de son brio à habiter des idiomes supposés étrangers. Chris Martin réussit en effet à ne pas être ridicule en rappant ou chantant façon R&B, avec l’aide derrière la console des Norvégiens de Stargate, connus pour avoir signé plusieurs tubes de la mégastar Rihanna. Une autre mégastar de la pop, Beyoncé, est quant elle invitée sur un autre morceau, Hymn for the weekend. Un choix qui montre au passage que le hip-hop est bel et bien devenue la lingua franca de la pop music mondialisée, et que la signature rock du Coldplay des débuts n’a pas d’autre choix que de se mettre à jour, comme on update le système d’exploitation de son ordinateur ou de son smartphone. Proches de Jonathan Ive, le designer en chef du géant Apple, Martin et son groupe partagent avec lui le don de concevoir des objets aux formes fluides, presque liquides, qui embrassent sans heurts les pratiques des consommateurs et leurs mutations.

Coldplay : A Heart Full of Dreams (Capitol/Universal)

Extraits diffusés :

“A Head Full of Dreams”

“Adventure of a Lifetime”

“Army Of One”

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......