LE DIRECT
Disque Beethoven - Quatuor Strada (B Records)

Quatuor Strada, Beethoven in vivo

5 min
À retrouver dans l'émission

Le premier enregistrement du quatuor Strada, dédié aux derniers quatuors de Beethoven, marque à la fois l’envie collective de solistes de premier rang, et l’intention farouche d’un jeune label.

Disque Beethoven - Quatuor Strada (B Records)
Disque Beethoven - Quatuor Strada (B Records)

 « Ne te contente pas de pratiquer ton art, mais fraie-toi un chemin dans ses secrets, il le mérite bien. Car seuls l’art et le savoir peuvent élever l’homme jusqu’au Divin ». Lettre à Emilie (une jeune admiratrice), signée Ludwig Van Beethoven datée de juillet 1812.

C’est cette lettre, ce chemin à frayer dans les secrets de l’art qui inspire le nom de Strada (le chemin) aux musiciens que vous entendez. Un quatuor Strada formé de solistes habitués de la musique de chambre (tous renommés, mais isolément jusqu’ici) Lise Berthaud et François Salque aux alto et violoncelle, Pierre Fouchenneret et Sarah Nemtanu aux violons. Le grand public connaît déjà Sarah Nemtanu, non seulement parce qu’elle est le violon solo de l’Orchestre national de France (ONF), mais aussi parce que c’est elle est la véritable violoniste dans le film Le Concert de Radu Mihaileanu. Pas de fiction ni d’orchestre du Bolchoï ici, mais c’est bien le concert que vous écoutez, celui du printemps dernier où le quatuor Strada jouait les derniers quatuors de Beethoven au festival de Pâques de Deauville. Captation in vivo, ici Molto Adagio…

(Un extrait du quatuor en la mineur de Beethoven par le quatuor Strada…) B comme Beethoven et comme B Records qui édite cet enregistrement de concert. « Du live et rien d’autre » c’est tout le pari de ce jeune label (qui met d’ailleurs plutôt de jeunes interprètes en avant); attaché aux fraternités créatives comme à une certaine conception graphique : photos en noir et blanc, cadrages et angles découpés, des photos prises sur les lieux des concerts (forcément à Deauville, vous voyez l’encolure d’un cheval ou un reflet sur la laque d’un piano) et puis comme un ticket qu’on déchire ou les livres qu’il fallait décacheter, une étiquette jaune vif qu’il faut découper pour sortir le disque.

On se quitte avec une autre sortie du même label B Records, du côté de Mendelssohn (et toujours de Deauville) : quatuor mais pour piano et cordes cette fois-ci. C’est toujours Pierre Fouchenneret (violon) aux côtés ici d’Ismaël Margain (piano) Adrien Boisseau (alto) et de l’éminent Yann Levionnois (violoncelle). Avec cette citation de Mendelssohn à l’intérieur du disque : « J’échangerai volontiers mes vertus contre les péchés de Mozart ».

extraits diffusés :

Ludwig Van Beethoven : Quatuor à cordes n°15 en la mineur opus 132

  • Assai sostenuto –Allegro

  • Molto Adagio

Disque : Beethoven quatuors à cordes n°15 & 16 - Quatuor Strada (B Records)

Félix Mendelssohn : Quatuor pour piano et cordes n°3 en si mineur opus 3

  • Ismaël Margain (piano) Pierre Fouchenneret (violon) Adrien Boisseau (alto) Yann Levionnois (violoncelle)

Disque Mendelssohn Quatuor n°3 op.3 – Sextuor, op. 10 (B Records) 

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......