LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Résonnances d'Henri Dutilleux, 100 ans

6 min
À retrouver dans l'émission

Henri Dutilleux et la partition
Henri Dutilleux et la partition

The Shadows of Time ou les ombres du temps, d’Henri Dutilleux interprété par l’orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction d’Esa-Pekka Salonen, Henri Dutilleux que ses amis appelaient Augustin, pour son côté rêveur comme dans le Grand Meaulnes, aurait eu 100 ans ce vendredi 22 janvier. Disparu en mai 2013, l'auteur des Correspondances, de Tout un monde lointain... fera l’objet de plusieurs célébrations cette année, à la Philharmonie de Paris et sur France Musique évidemment. ****

Ce qu’on entendait là, ce premier des cinq épisodes pour orchestre et voix d’enfant a paru tout indiqué pour ce matin, non seulement parce qu’il s’appelle les Heures mais parce que Shadows of Time en 1997 c'est à la fois le retour à la voix chez Henri Dutilleux (des voix d'enfants en l'occurrence pour une œuvre dédiée à Anne Franck) et une musique qui appelle tout autant au recueillement qu'à l’exaltation. Le choix de cette interprétation par l'orchestre Philharmonique de Radio France rappelle aussi les liens multiples entre la maison ronde et ce compositeur, avec l’orchestre National et Kurt Mazur et bien avant même : de 1944 jusqu'à l'ouverture cette année de la saison du Philharmonique sous la direction de Mikko Franck qui avait choisi justement The Shadows of Time. Sa musique résonnait encore hier soir dans l’auditorium de Radio France…

Et elle trouve de nouvelles résonnances chez des interprètes des générations suivantes comme Jonas Vitaud, né en 1980 qui publie cette semaine un disque consacré à l’œuvre pour piano d’Henri Dutilleux, la Sonate et ses Préludes, composés en 1988, ici le n°2 titré Sur un même accord. Alterner entre des pièces de Dutilleux, qu’on identifie souvent comme un compositeur du mystère, de la nuit (La Nuit étoilée) avec Franz Liszt, virtuose romantique, flamboyant, peut surprendre mais à l’écoute le programme et les jeux de résonnances fonctionnent merveilleusement bien, le pianiste justifie avec beaucoup d’intelligence chacun de ses choix, compare leur science du motif concis, en cinq ou six notes, de la synthèse des courants qu’ils assimilent dans leur langage, et puis – je cite Jonas Vitaud- ils partageaient sans doute le même « besoin terrible de religion » pour reprendre le mot de Vincent Van Gogh à son frère Théo. On se quitte avec un autre côté du miroir, celui de Liszt : Valse oubliée.

Extraits diffusés :

Henri Dutilleux :The Shadows of Time : Les Heures

Disque : Correspondances - Orch. Philharmonique de Radio France, Esa-Pekka Salonen (Deutsche Grammophon)

Henri Dutilleux : Prélude n°2 Sur un même accord

Franz Liszt : Valse oubliée n°1 S215/1

Disque : Jonas Vitaud « Miroirs » Dutilleux, Liszt (NoMad Music)

France Musique poursuit également les hommages avec diffusions de concerts et émissions spéciales jusqu’à vendredi prochain

A lire : la biographie de Pierre Gervasoni qui parait chez Actes Sud

Coffret 7 CD Anthologie paru chez Erato (Anthologie symphonique, concertante vocale et chambriste)

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......