LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Transmusicales 2015 : quelques territoires

6 min
À retrouver dans l'émission

Transmusicales 2015 : quelques territoires
Transmusicales 2015 : quelques territoires Crédits : Radio France

Les « plis froisés » des canadiens de Dralms et la voix comme au-dessus de tout soupçon de Christopher Smith : ce sera le coup d’envoi mercredi prochain des 37èmes rencontres Transmusicales de Rennes, un festival ancré dans un territoire, à l’est de la Bretagne, traversé par la Vilaine et surtout depuis près de 40 ans par l’histoire du rock !
Y sont passés à leurs débuts Etienne Daho, Nirvana, Björk, Stromae mais aussi quelques institutions comme les frères Morvan (pays de fest-noz oblige) avec toujours une très grande ouverture sur des territoires éloignés (près de 16 nationalités différentes dans la programmation de cette année). Certains viennent de Thaïlande, d’Algérie, de Corée, avec deux focus consacrés à la Suisse et aux Pays Bas, ce sera pour beaucoup leur première fois en France, comme pour The Dizzy Brains, venus de Madagascar. Ils ont 20 ans, viennent de Tananarive, ce sera leur première fois en dehors de l’île, l’occasion de raconter leur regard et leur territoire, souvent ramené à ses problèmes de violence et de pauvreté.

Autre insulaire, Jeremy Labelle, ancien rennais revenu à ses racines de La Réunion, qui associe un Maloya électrique aux productions d’un musicien du Lesotho, Neo Mahlasela alias Hlasko, le titre qu’on écoute est aussi celui du groupe : Kaang « comme le créateur du monde dans la mythologie Bushmen ». A l’image de Labelle, les artistes français ne sont pas négligés (une trentaine de groupe venu de l’hexagone et d’outre-mer sur les 86 artistes programmés cette année) avec pour certains de grands noms comme François 1er (qui vient de Toulouse) ou encore Leopart Davinci (Strasbourg), ils ne chantent pas tous, et pas tous en français, avouons une préférence pour O (Olivier Marguerit) nom graphique et symbolique, profond comme la lettre, le cercle, le trou. Et puisque O chante « Mon écho », on se quitte avec une reprise, un écho de rock australien qui résonne du côté de la Finlande avec les Steve’n Seagulls « abasourdis ». Trans inattendues, encore. Extraits diffusés : Dralms « Crushed pleats »The Dizzy Brains « Vanguy »Kaang « Kaang »O « Mon echo »Steve’n Seagulls « Thunderstuck »

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......