LE DIRECT

Bach, Goldberg trente variations par Alexandre Tharaud

5 min
À retrouver dans l'émission

Variations Goldberg (Erato) par Alexandre Tharaud
Variations Goldberg (Erato) par Alexandre Tharaud Crédits : Radio France

« Ni mort, ni naissance les Golberg ne s'arrêtent jamais » nous dit Alexandre Tharaud à propos de la dernière note de l’aria final des Variations Goldberg. Etaient-elles vraiment destinées à accompagner les nuits d’insomnies d’un ambassadeur à la cour de Dresde, à être jouées du crépuscule à l’aube, sans indication de vitesse, comme un cycle inlassable à la manière des Contes des Mille et une nuits ?

Beaucoup de légendes accompagnent ces trente variations de Jean-Sébastien Bach, à commencer par leur nom, Goldberg, comme le jeune interprète Johann Gottlieb Goldberg à qui elles auraient été confiées, mais pouvait-il vraiment les jouer, lui qui avait 14 ans à l’époque ? (je vous renvoie à l’article très amusant et riche « Goldberg by night ) » sur le site de Qobuz.)

Alexandre Tharaud aura attendu, lui, patiemment avant de s’y plonger passant par Schubert, Satie et Rameau avant de revenir à Bach, et à ces variations dont les parties semblent se répondre, s’interroger ainsi par exemple de la cinquième la sixième…

« Nous y voilà. Tant d'années de travail, de maturation et j'enregistre aujourd’hui les variations Goldberg, sommet de la littérature pour clavier. Il n'est pas aisé d'en parler, les mots éloignent de la musique... » belle ouverture par Alexandre Tharaud au film (lui aussi virtuose) que réalise Stéphane Aubé autour de cette interprétation.

C’est une pluie de Goldberg qui tombe ces dernières semaines après l’enregistrement d’Igor Levit et les rééditions de Glenn Gould, qui viennent s’ajouter aux 526 interprétations différentes recensées par un site japonais très méticuleux et complet

Les variations Goldberg qui constituent, avant d’être un tube classique, le grand final du Clavier-Übung (travail pour clavier) de Jean-Sébastien Bach composé vers 1740, certains interprètes comme Wanda Landowska les jouait en quarante sept minutes, le jeune Glenn Gould en presque dix de moins, Alexandre Tharaud étend sa lecture au-delà d’une heure quinze… vitesse mais sans précipitation, vous y entendez sans trop d’effort le piano transformé en clavecin, et tout l’esprit qu’y met Alexandre Tharaud.

Extraits diffusés :

XXXII Aria Da Capo e fine

V Variatio 4 a 1 clav.

VI Variatio 5 a 10 vero 2 clav.

Johan Sebastian Bach – Variations Goldberg (Erato) par Alexandre Tharaud

Diffusion du film de Stéphane Aubé sur Arte le 8 nov. 2015

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......