LE DIRECT
Resound Beethoven vol.3 - Orchester Wiener Akademie, Martin Haselböck (Alpha).

Beethoven Resound : reconstitution in situ

5 min
À retrouver dans l'émission

Avec le troisième volet du projet Beethoven Resound (Beethoven résonne) Martin Haselböck et l’Orchester Wiener Akademie donnent à entendre deux lectures d’Egmont, pièce de Goethe chère au compositeur.

Resound Beethoven vol.3 - Orchester Wiener Akademie, Martin Haselböck (Alpha).
Resound Beethoven vol.3 - Orchester Wiener Akademie, Martin Haselböck (Alpha).

« Réjouis toi donc, car toute joie est brève, ce qui fleurit sur ton chemin, saisis-le » ceci n’est pas un tweet (remarquez ça pourrait, puisque la citation tient en 85 signes) mais un extrait d'Egmont, pièce héroïque et édifiante, texte de Goethe et musique de Ludwig Van Beethoven.

Egmont ou la reconstitution beethovenienne, en tout cas telle que vous l'entendez : l'orchestre de l'Académie de Vienne dirigé par Martin Haselböck joue sur des instruments anciens et dans ce projet Beethoven Resound dans les salles même où ses œuvres furent créées, du vivant de Beethoven(c’est ici pour ce troisième volume « la clarté sèche » du théâtre de Josefstadt) : « Car j’entends déjà une voix toute proche qui nous avertit, Et des lointains arrive le pas sourd du malheur… »

Texte et musique, musique et théâtre d’Egmont : en fait Goethe avait dès le départ écrit sa pièce avec une musique de scène, mais sans la fournir, ce qui posait problème aux metteurs en scène, jusqu’à ce que l’un d’entre eux propose à Beethoven d’en composer sa version, avec ici le Mélodrame, où il convient « de parler sur la musique, comme il est noté dans la partition ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et après la voix d’Herbert Föttinger (le directeur du théâtre de Josefstadt) pour la version originale, c’est John Malkovitch lui-même qui sert la version anglaise d’Egmont. Une œuvre dont on ne joue souvent que l’ouverture, il est rare d’entendre le reste, une pièce et une musique qui pourtant son chères à Beethoven : Egmont de Goethe c’est le comte d'Egmont, le flamand qui combat le Duc d'Albe. Son arrestation son exécution seront à l'origine du soulèvement contre le roi d'Espagne, il incarne la figure du libérateur, du héros qui se sacrifie. Pour Beethoven le parallèle est clair alors qu'en 1809, les autrichiens sont menacés par les troupes de Napoléon. Intentions démocratiques et vertus de sacrifice dans le texte original comme dans la version anglaise. Enfin vous trouverez aussi dans ce double enregistrement l'ouverture de « La consécration de la maison » tout indiqué pour un programme in situ.

Extraits :

Ludwig Van Beethoven : Egmont (Op.84)

  1. Monolog Und Zwichenakt I : Andante
  2. Melodrama : Poco Sostenuto
  3. Ouvertüre C-Dur « Die Weihe des Hauses » (op.124)

Resound Beethoven vol.3 - Orchester Wiener Akademie, Martin Haselböck (Alpha).

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......