LE DIRECT
Céu Tropix (Six Dedrees Records)

Brésilienne au nom de Ciel et Crevettes cuivrées : Céu et Camarão Orkestra

6 min
À retrouver dans l'émission

Ida e Volta : Tandis que la chanteuse de São Paulo invite le clavier Hervé Walters (General Elektricks) à produire son « Tropix », les français de Camarão Orkestra poursuivent leur danse cuivrée dans le pays du candomblé. Aller-Retour.

Céu Tropix (Six Dedrees Records)
Céu Tropix (Six Dedrees Records)

« Le Parfum d’invisible »... chanté par Céu. Que feriez-vous si vous pouviez vous rendre invisible ? Sans doute certains le souhaitent ardemment au Brésil comme en France par les temps qui courent, la chanteuse Céu, elle, choisit de faire apparaître son nouvel album avec cette chanson, à fois dépouillée, quotidienne dans ce qu’elle raconte (je me suis fait un café, j’ai mis ton t-shirt à l’envers…) et enrichie de merveilleux, d’un rien d’absolu (je suis devenue invisible, je me suis dévêtue pour être qui je suis véritablement, ce qui était invisible est apparu aux yeux de tous). A chacun d’y trouver sa métaphore.

Ouverture en majesté pour cet album de Céu : « Tropix » : la combinaison de « tropical » et de « pixel ». « Je ne saurais dire comment, mais le pixel est devenu ma source d'inspiration. Un pixel, c'est une petite partie de quelque chose de plus grand, la défragmentation comme concept. Voilà pourquoi on a utilisé beaucoup d'arpégiateur sur cet album, pour capturer ce son. » (Arpégiateur : cette fonction d’un synthétiseur qui permet, à partir d'un accord, de créer une suite de notes détachées, un arpège)

C’est à un musicien Français que Céu fait appel : Hervé Walters, (alias Général Elektricks) pour ses claviers –et pas seulement pour la touche arpège vous vous en doutez- c’est lui qui co-produit l’album de Céu (avec le batteur et producteur Pupillo). Un disque où la chanteuse de São Paulo se réinvente, se définit « Pour te dire qui je suis / Je ne veux pas avoir à devenir une autre / Je suis faite de strates multiples. » (Camadas) Jouant aussi sur les pouvoirs de l’écriture : « munie de ses stylos Bic » comme le dit ce titre « Minhas Bics ».

Céu y chante les possibilités de l’écriture, « munie de ses bics » elle peut-être à la fois « poète de douleur et de paix ». Hasard ou pas elle reprend aussi « Chico Buarque Song » en hommage à l’écrivain et chanteur, qui s’est engagé ces derniers temps pour protester contre la procédure de destitution lancée contre la présidente Dilma Rousseff qu’il considère comme un « coup d'Etat de velours ».

Après la chanteuse Céu qui collabore avec un musicien Français (Hervé Walters) des musiciens français cette fois-ci qui s’invitent au Brésil : Camarão Orkestra. Camarão comme la crevette en brésilien : « Encore une bande de crevettes qui vient se faire frire » c’est le genre de réflexion que vous pouvez entendre au Brésil quand un groupe de touristes déjà rougis par le soleil s’installe sur une plage… 10 musiciens français, pas tout à fait novices (Paul Bouclier, Stéphanie Valentin, Benoit Giffard, Thibaud Duquesnay, Olivier Zano, Claude Cuzon, Erwan Loeffel, Florian Pellissier, Farid Baha, Virgile Raffaëlli), et déjà coulés dans les rythmes du Pernambuco (Maracatu et Ciranda), qui ici font appel au rythmes du candomblé ou encore à Edu Lobo et à son « Arrastão ». Vol en groupe réussit.

  • extraits diffusés :
  • Céu : « Perfume do invisível » / « Minhas Bics »
  • Album : Tropix (Six Dedrees Records)
  • Camarão Orkestra : « Arrastão »
  • Album : Camarão Orkestra (Clap Son)                                                                                                                      Camarão Orkestra sera en concert ce samedi 30 avril 2016 au studio de l’Ermitage à Paris. 

merci à Sophie Robert pour ses traductions précieuses.

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......