LE DIRECT

Coffret intégral : une idée de Gould

5 min
À retrouver dans l'émission

La sortie d'une collection des oeuvres enregistrées entre 1955 et 1982 par le pianiste canadien met en lumière son rapport à Bach et Beethoven. Vous n’écoutez pas une version accélérée des Variations Goldberg (encore moins le générique « pitché » de Répliques d’Alain Finkielkraut) mais une lecture de Bach enregistrée en 1955 par un jeune pianiste canadien qui deviendra bientôt l’un des interprètes les plus marquants de la seconde moitié du XXème siècle, Glenn Gould.

Glenn Gould
Glenn Gould

Par quel bout commencer quand vous vous trouvez devant un très, très grand tableau que beaucoup de gens ont vu mais souvent par petits morceaux ?

C’est un peu le problème qui se pose à ceux qui, depuis la semaine dernière, hésitent devant le gros coffret Glenn Gould qui vient de paraître. 81 CD « remasterisés » soit l’ensemble de l’œuvre enregistrée par le pianiste canadien entre 1955 et 1982 nettoyée, passée au rasoir numérique.

Au premier coup d’œil de cette intégrale reviennent deux noms, sans cesse, en alternance égale ou tempérée : Bach, Beethoven, Bach, Beethoven, Bach, Beethoven.

Le Concerto N°4 de Beethoven par exemple, une œuvre chère à Glenn Gould, qu’il avait jouée pour la première fois en concert à l’âge de 13 ans (voir encore par exemple la belle bande dessinée de Sandrine Revel « Glenn Gould, une vie à contretemps » (Dargaud http://www.dargaud.com/bd/Glenn-Gould)

Les concerts c’est « le problème » résumeront certains à propos de Gould : très vite pour lui jouer en public c’est s’exposer à une arène hostile, une impasse, et ce pianiste qui à 23 ans a pu changer la façon qu’on avait d’écouter Jean-Sébastien Bach, décide à 32 ans, qu’il refuse de continuer à se produire en public, exerce son droit de retrait, et va devenir un artiste discographe.

Interaction avec les auditeurs Gould développe une théorie de l’enregistrement, il cherche par le disque (et la radio voir encore « An Idea of Glenn Gould » par Laure Limongi sur France Culture http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-an-idea-of-glenn-gould-2015-04-25) une interaction avec ses auditeurs jusqu’ici inédite, il force l’auditeur à une écoute participative.

Ecoutez « l’orchestration acoustique » qu’il enregistre en 1977 pour un album entier dédié à Sibelius, et particulièrement pour ses pièces considérées parfois comme mineures, dont cette sonatina, que Gould voulu enregistrer avec une technique digne des superproductions hollywoodiennes : 4 rangées de micros placés à des endroits différents du piano, qui enregistrent simultanément sur un huit pistes. Au montage puis au mixage, Gould change de perspective, de points de vue, au service de la musique de Sibélius. Je n’en rajoute pas sur le côté technique, l’ingénieur du son et producteur de cette remasterisation (Andreas K. Meyer) en fait deux pages très denses dans le livre qui accompagne le coffret, on se félicitera que progrès techniques et numérisation n’aient pas cherché à venir à bout de tous les grincements de chaise, ni de la voix de Glenn Gould qui chante quand il joue, Mozart par exemple.

Laissons à Gould ses propres mots pour le dernier enregistrement des Variations Goldberg en 1981, considérées comme son testament : « Amis auditeurs, tentons une expérience ensemble. Installez-vous confortablement près de votre radio, montez le son à votre guise (…) et profitez de l’instant unique qui s’offre à vous. Rêvons ensemble à une collaboration totale entre le compositeur, l’interprète, le technicien, et l’auditeur. La musique est quelque chose qui doit s’écouter en privé. Elle doit conduire l’auditeur et l’interprète à un état de contemplation ».

Extraits diffusés :

J-S Bach : Variations Goldberg : Variation 1 (version 1955)

Beethoven : Concerto N°4 : III Rondo, Vivace

Sibelius : Sonatina pour piano en fa dièse mineur : III Allegro Moderato

Mozart : Sonate N°14 : I Allegro

The Sound of Glenn Gould (Sony Classical)

https://www.glenngould.com/remastered/the-project/

Voir aussi le travail essentiel de Bruno Monsaingeon sur Glenn Gould :

http://www.brunomonsaingeon.com/FR/INTERPRETES/GOULD.html

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......