LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Hareton Salvanini - S.P 73 (Mr.Bongo)

Destitution et restitution : le Brésil, hier, maintenant

5 min
À retrouver dans l'émission

Plusieurs sorties récentes racontent en filigrane l’histoire passée et présente du Brésil : du parcours afro-brésilien de Tiganá Santana au siècle de chansons captées par Caetano Veloso et Gilberto Gil en passant par les rééditions d’Arthur Verocai et Hareton Salvanini.

Hareton Salvanini - S.P 73 (Mr.Bongo)
Hareton Salvanini - S.P 73 (Mr.Bongo)

Quelques souvenirs de musique symphonique européenne dans l’ouverture toute en majesté d’Hareton Salvanini « Eu Hoje Acordei Com A Luz Do Sol » Aujourd’hui je me suis réveillé avec la lumière du soleil. Une des très belles et nécessaires rééditions de musique brésilienne par le label Anglais Mr. Bongo.

On en sait assez peu sur Haréton Salvanini : auteur de musiques de films, disparu en 2006, il a longtemps collaboré avec son frère Ayrton, metteur en scène de théâtre et ici chanteur (c’est sur sa voix que Hareton joue d'effets étonnants). Son nom est curieusement orthographié en répétition « Salvavanini » sur la pochette  de "S.P 73" soit São Paulo 1973. Acronyme d’une époque qu’on juge aujourd’hui dorée où de grands disques sortaient chaque semaine. L’ambition des deux frères est ici portée par le Campinas Teatro Municipal Orchestra.

Puisqu’à propos de Brésil, il est surtout question en ce moment de la destitution de la présidente Dilma Roussef (que doit désormais examiner le Sénat) plusieurs chanteurs et artistes ont manifesté ces derniers temps leur inquiétude quant aux acquis démocratiques du pays, parmi lesquels Chico Buarque mais aussi Caetano Veloso et Gilberto Gil, (ex-Ministre de la Culture de Lula)

Caetano Veloso e Gilberto Gil - Multishow Ao Vivo (Sony)
Caetano Veloso e Gilberto Gil - Multishow Ao Vivo (Sony)

Parmi leur répertoire « Domingo no parque » :  un classique de 1967, époque où chacun, Gil et Veloso (tous deux natifs de Salvador de Bahia, et tous les deux nés la même année 1942) vont connaître la prison puis l'exil. Aujourd’hui ces deux figures du courant Tropicaliste se retrouvent sur scène comme pour cette tournée de 2015 titrée : Deux amis, un siècle de musique (dans une logique comptable 50 50 = 100). Comme un concentré de leur répertoire commun, joué à deux, guitare et voix, à trois même puisqu’il faut compter le public qui chante avec eux dans cette captation réalisée à São Paulo. L’occasion pour eux de donner des versions particulièrement fortes comme « Nao Tenho Medo da Morte » (Je n'ai pas peur de la mort) où Gilberto Gil concentre toute l'attention sur une petite percussion à la guitare et un registre de voix très bas, tandis que Veloso n’a qu’a dire un mot de « Desde Que o Samba é Samba » pour que la salle entière le suive.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le chanteur suivant est lui aussi né à Salvador de Bahia, mais en 1982 (il a 33 ans) Tiganá Santana : et il donne est en ce moment une série de concerts en France : le 30 avril 2016 à Nice, 4 mai à Jazz sous les pommiers Coutances, le 9 juillet à Jazz à Vienne, 16 au festival des Suds à Arles 17 juillet 2016 aux Nuits du Sud à Vence.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sobo et Bade, divinités vaudous auxquelles le brésilien a voulu rendre hommage dans cet album enregistré au Sénégal. Des percussions de Bahia aux racines bantoues, Tiganá Santana remonte les fils de la musique brésilienne (dans un projet soutenu – hasard sans ironie par le programme culturel de Petrobras, firme au centre d’un système de corruption), tandis que 40 ans plus tôt un certain Arthur Verocai (autre réédition due au label anglais Mr.Bongo) écrivait « Caboclo » du nom des métis descendants d’Européens blancs et d’Amérindiens…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

extraits diffusés :

Hareton Salvanini « Eu Hoje Acordei Com A Luz Do Sol »

Album : S.P 73 (réédition Mr Bongo)

Gilberto Gil et Caetano Veloso « Domingo no parque »

Album : Dois Amigos, Um Século de Música ao Vivo (Sony)

Tiganá Santana « Sobo – Bade »

Tempo & Magma (Ajabu!)

Arthur Verocai « Caboclo »

Album : Arthur Verocai (réédition Mr. Bongo)

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......