LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les Vestiges du chaos (Capitol- Universal)

Les Vestiges du chaos par Christophe

5 min
À retrouver dans l'émission

Le Dandy « un peu maudit, un peu vieilli » publie avec superbe un album habité de femmes et de cinéma, d’où surgissent des voix, de Lou Reed à Alan Vega.

Les Vestiges du chaos (Capitol- Universal)
Les Vestiges du chaos (Capitol- Universal)

« Je suis le plus pur, Je vous rassure, Le plus embrasé » : Définitivement, l’ouverture du nouvel album de Christophe, « Les Vestiges du chaos » installe le décors. Avec au passage une musique née du hasard, de l'interférence entre un ampli et une ligne téléphonique. Et l’adresse directe d’ouvrir tous les possibles : « Je vous propose D'ouvrir des choses / Des choses avec moi / Sur de nouvelles voies ». Expérience nouvelle encore pour un public qui parfois l’écoute depuis 50 ans (Aline c’était en 1965, déjà).

Le dernier des Bevilacqua a choisit son nom à cause d’une médaille de Saint Christophe que lui avait donné sa grand-mère, parce qu’il prenait des risques sur la route. Il en prend toujours et publie un album dont le titre « Les Vestiges du chaos » inspiré par Jean-Michel Jarre (déjà parolier des Mots Bleus mais aussi des Paradis perdus) résonne comme une lecture de l'année 2015. Vestiges du chaos où l’on croise encore plusieurs femmes dont une certaine Stella Botox, « double opposé » dixit Christophe…

« Je ne crée par des mélodies, je cherche des sons » dit-il, attaché à une matière sonore qu'on devine façonnée, remise souvent sur le métier. Comme les paroles qu’il co-signe avec quelques collaborateurs habituels (J-M Jarre, Boris Bergman et Daniel Bélanger) mais surtout de nouvelles parolières comme Maud Nadal, Muriel Teodori, Claire Le Huern, Isabelle Prim, inspiratrices qui toutes viennent de champs différents : une guitariste, une psychanalyste, une écrivaine, une cinéaste, sans oublier une chanteuse, Laurie Darmon (qui co-signe notamment « Stella Botox »).

Et la clôture se fait avec la voix d'une actrice pour un poème d’adolescent à l’internat : « E Justo ». Ce n’est pas la première fois qu’on entend des voix chez le chanteur cinéphile : après Isabella Rosselini et Isabelle Adjani, c’est ici Anna Mouglalis et son timbre grave blessé qui précède un extrait de film italien. On entend surtout une autre voix dans ce nouvel album : celle Lou Reed, qui justement parle de cinéma et de performance dans « Lou ». Autre voix et performance encore celle d’Alan Vega « Tangerine », ou la rencontre entre Suicide et la passion du chanteur pour les lumières de Tanger. Hasard ou pas depuis des années c’est avec un des musiciens du groupe Tanger (Christophe Van Huffel) que collabore Christophe.

Extraits diffusés :

Définitivement

Stella Botox

E Justo

Tangerine

Les Vestiges du chaos (Capitol)

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......