LE DIRECT
Metronomy Summer 08’ (Because Music)

Metronomy Retour été 2008

6 min
À retrouver dans l'émission

Joseph Mount livre avec Summer 08’ un quatrième album en trompe l’œil, gorgé de souvenirs autant que de mélancolie.

Metronomy Summer 08’ (Because Music)
Metronomy Summer 08’ (Because Music)

« On devrait revenir en arrière toi et moi» : geste Princier (Miami Logic) et invitation à la danse qui peut-être aussi l’occasion de se souvenir (voir l’ouverture : Back Together). C’est aujourd’hui la sortie du quatrième album de Metronomy, groupe anglais mené par Joseph Mount qui, de l’English Riviera aux lettres d’amour en commençant par les nuits à sortir ces dix dernières années a redonné un certain goût du jeu dans la pop.

Et ce quatrième album d’enfoncer le clou avec Summer 08 (l’été 2008) qui revient sur une période importante de sa vie : le moment où l’intime est devenu partiellement public ; où les chansons de « Nights Out » élaborées chez lui, ont envahi les radios, les sono de festivals, intégrant d’un coup les casques audio des milliers de jeunes gens.

Nights Out était un disque de mélancolie joyeuse, on dansait sur des larmes, et Joseph Mount qui à l'époque avait 25 ans, avait consacré tout son temps, tout cette année et cet été à la musique, passant à côté de beaucoup de choses et de certains de ses amis (comme « absent à cause de sa carrière » comme il le confie à Tsugi)

Ici le leader de Metronomy parle de ses tentatives pour comprendre les femmes, ce qu'elles attendent ou pas, mais aussi de la médiocrité de certains sentiments (souhaiter gâcher la vie d’une fille qui l’a rejeté un jour), il y a la mélodie tendre de Love’s Not an Obstacle (l’amour n’est pas un obstacle) ou un petit falsetto et quelques nappes peuvent tout à fait faire merveille, tout comme dans l’élégant final « Summer Jam »

«La musique pop est faite pour les adolescents »

Déclaration lucide (mais contestable comme tout parti pris) de la part d’un chanteur en passe de devenir un vieil homme (déjà 30 ans passés et père de famille rendez-vous compte) aussi est-il très attentif à l'âge de son public comme au sien. Il avoue par ailleurs qu’il ne se voit pas du tout continuer à être sur scène à 40 ans. Nous verrons où ira Joseph Mount, en attendant dansons cet été sur l’été 2008, où comme le souligne la philosophe Agnès Gayraud dans Libération « une lame de froideur s’est glissée entre les draps soyeux de ces rêves nostalgiques ».

extraits diffusés :

  1. Miami Logic
  2. Summer jam
  3. Old Skool

Metronomy Summer 08’ (Because Music)

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......