LE DIRECT
Suuns -  Hold/Still (Secretly Canadian)

Ne bougez pas : Suuns est là

5 min
À retrouver dans l'émission

Avec Hold/Still le groupe (secrètement) canadien poursuit une œuvre minimaliste entre rock et musique sérielle électronique, sans desserrer les dents.

Suuns -  Hold/Still (Secretly Canadian)
Suuns - Hold/Still (Secretly Canadian)

Est-ce parce qu’ils sont apparus en plein essor du numérique que le groupe canadien que vous entendez a choisi le nom de SUUNS ? Suuns qu'il faut écrire comme soleil (noir) en anglais (double U) et qu'on prononce Sounz, comme le chiffre zéro en Thaï. Vous suivez ?

« Je pars de choses très simples et je les étire jusqu'à ce qu'elles deviennent nébuleuses » déclarait le chanteur et compositeur Ben Shemie à la sortie de leur premier album (2011). Si leur musique évolue, le sillon reste le même : un minimalisme sous tension, accentué par cette façon de chanter sans desserrer les dents. Quasi-clinique alors que les reste invite souvent à la danse. Paradoxes.

Formés à la musique jazz comme à l'electroacoustique contemporaine, les canadiens de SUUNS (Ben Shemie, Liam O'Neill, Max Henry, Joseph Yarmush) jouent aussi bien des procédés de la musique sérielle que du vertige d’une note qui monte indéfiniment (écoutez Un-No).

"Hold/ Still" : Ne bougez plus

Un titre qui selon le chanteur évoque la situation du patient à qui le médecin demande de ne pas bouger avant de lui administrer quelque chose. Hold / Still c’est aussi l’occasion pour le groupe canadien de collaborer à nouveau avec le réalisateur Charles-André Coderre (voir Jerusalem In My Heart) qui les a filmé lors de répétitions et pose un regard thermique sur les corps des musiciens.

Procédé qui traduit bien l’intention esthétique de la musique de Suuns : à la fois brute, très simple en apparence et sophistiquée à la fois. A propos de traduction justement les musiciens distinguent leurs démarches entre la scène et le studio « Pour le disque l'ingénieur du son nous a aidés à transformer le langage du live en langage enregistré. La musique enregistrée, c'est un autre langage, comme quand on traduit Camus ou Kafka » (source : entretien Libération 13/08/2011. Reste à traduire pour chacun le sens de chansons comme Résistance, Tenon et Mortaise ou encore (c’est aussi le beau titre d’une collection chez Gallimard) Infinity, l’infini. Et le zéro.

Extraits diffusés :

Instrument

Un-No

Infinity

Hold / Still (Secretly Canadian / PIAS)

concerts : 21 mai 2016 à Tourcoing, 30 mai à Paris (Villette Sonique), 31 mai à Tours, 3 juin à Lourmarin (festival Yeah!) le 4 juin à Mulhouse, 13 août 2016 Route du rock, Saint-Malo.

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......