LE DIRECT
Umlaut Big Band : Euro Swing vol. 2 (Umlaut Records)

Umlaut Big Band : un autre Euro

6 min
À retrouver dans l'émission

Après un projet consacré aux premiers interprètes et arrangeur européens de jazz et de swing en Europe, le Umlaut Big Band s’intéresse aux américains en Europe (Duke Ellington, Benny Carter, Willie Lewis, Fud Livingston...) entre 1925 et 1940. Euro-Swing, suite.

Umlaut Big Band : Euro Swing vol. 2 (Umlaut Records)
Umlaut Big Band : Euro Swing vol. 2 (Umlaut Records)

Euro Swing ce matin vous l’avez deviné il ne s’agit pas tout à fait de la bande-son de la coupe d’Europe de foot (mais il ne tient qu’à vous, après tout). Vous écoutez Hyde Park de Duke Ellington interprété par le Umlaut Big Band, un ensemble de 15 musiciens français féru de jazz et d’histoire. Umlaut pour ceux qui ne sont pas germanophones c’est le signe tréma des deux points au dessus d’une voyelle en allemand, qui signifie « la modification du son », c’est aussi un label et un collectif.

Cette modification du son c’est tout le projet de ce Big Band mené par Pierre-Antoine Badaroux (au saxophone) qui s’intéresse aux racines européennes du jazz, comment cette musique neuve venue d’Amérique intègre la vieille Europe dans l’entre-deux guerres. Le Umlaut Big Band avait déjà réalisé un premier volume (Euro-Swing vol.1) consacré aux premiers compositeurs et interprètes européens qui ont fait naitre le jazz et le swing en Europe (avec des partitions retrouvées venues de Belgique, de France, d'Espagne ou de Tchécoslovaquie). Ce deuxième opus est consacré cette fois au travail des américains (Duke Ellington, Benny Carter, Willie Lewis, Fud Livingston...) lors de leurs passages, de leurs rencontres en Europe entre 1925 et 1940. Ecoutez par exemple « Sweet Madness » de Freddy Johnson : folie douce.

Le livret nous apprend que cette composition a été enregistrée à Paris en 1933, que le pianiste américain sera arrêté et emprisonné par les nazis en 1941, qu’il rentrera aux Etats-Unis en 1944. Ce qui est passionnant à lire (et à entendre) c’est tout le travail « derrière la musique » du Umlaut Big Band qui en plus d’une sonorité juste retrace l’histoire de ces musiciens comme Sam Wooding qui tournera beaucoup en Europe jusqu’en 1932, il refusera un engagement régulier au Cotton Club à Harlem pour pouvoir faire des grands spectacles, des comédies musicales du vaudeville et plus seulement des concerts de boite de nuit. C’est Duke Ellington qui prendra l’engagement. Parmi ses succès le spectacle Chocolate Kiddies où se trouve cet arrangement de Shanghai Shuffle (à écouter sans trainer des pieds).

Umlaut Big Band
Umlaut Big Band Crédits : photo : Simon Lambert

extraits diffusés :

  1. Hyde Park (Duke Ellington)
  2. Sweet Madness (Freddy Johnson)
  3. Shanghai Shuffle (Rodemich & Conley/Arr.Arthur Johnston)

UMLAUT Big Band : Euro Swing vol. 2 (Umlaut Records)

Images et Dates de concert : http://www.umlaut\-bigband.com/

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......