LE DIRECT
Habib Galbi (Tôt ou Tard)

A-WA : 3 sœurs en fils conducteurs

6 min
À retrouver dans l'émission

Le sœurs Tair, Liron et Tagel Haim transmettent et transforment le répertoire hérité de leur grand-mère yéménite. Tapis volant fluorescent.

Habib Galbi (Tôt ou Tard)
Habib Galbi (Tôt ou Tard)

Une berceuse yéménite au filtre contemporain suivie de « Habib Galbi » : vous écoutez A-WA (prononcez Aïwa « oui » en arabe). Ne vous méprenez pas : Habib Galbi veut dire « l'amour de mon cœur », entendez plutôt là un chant de désespoir, celui d’une femme qui ignore si celui qu'elle aime reviendra un jour.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Nostalgie et langueur transformée au programme de ce trio dont le premier album sort aujourd’hui. A-WA ce sont trois soeurs : Tair, Liron et Tagel Haim, leur projet coloré et chargé de motifs tient d'abord en une réinterprétation de chants yéménites. Comme celui-ci : Ya Raitesh Al Warda « J'aimerai que tu sois une rose ».

Certains remarqueront que leur djellabas hautes en couleurs sont les mêmes que chez le chanteur marocain Saad Lamjarred (vous avez peut-être vu le clip de LM3ALLEM qui a déjà dépassé les 330 millions de vues. Tenues tradi-modernes éclatantes signées du créateur Hassan Hajjaj.

Les chansons d’A-WA viennent pour la plupart de leur grand-mère, Shoshana, arrivée à Tel-Aviv en 1949 après avoir quitté le Yémen. Elle faisait partie des milliers de juifs exfiltrés depuis Aden vers Israël, opération clandestine qui portait le nom de Tapis Volant. Une histoire et des racines yéménites qu'elles ont voulu raconter dans leurs clips, où on les voit dans leur village en djellabas roses, leur grand-mère les observe chantant une musique qui fait danser les hommes. Et qui parfois les blesse…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Avec le temps les chansons ont évolué par ce que les femmes ont ajouté un mot, une mélodie, et c'est exactement cela qu'on a voulu continuer. En conservant cette culture orale à laquelle on a apporté notre propre interprétation, inspirée par le reggae, le hip-hop »

La réalisation soignée de Tomer Yosef, un de leur compatriote (leader du groupe Balkan Beat Box) mise sur les moyens de l’électronique sans renoncer à des morceaux plus traditionnels et acoustiques comme ce dernier : Ismer Ma Al Gat, passer la nuit à mâcher du qat.

Extraits diffusés :

  1. Yemenite Lullaby - Habib Galbi
  2. Ya Raitesh Al Warda
  3. Ya Shaifin Al Malih
  4. Ismer Ma Al Gat

Habib Galbi (Tôt ou Tard)

Concerts : ce soir 27 mai 2016 à Saintes (Charentes) samedi à la fête du Pois Chiche à Montaren & Saint-Médier (Gard) 18 juin à Orléans, puis aux Vielles Charrues (Bretagne) le 17 ou encore à Paris le 21 juillet 2016.

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......