LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Performance live de Miles Davis à l'Apollo Theater à New York en 1960

Les métamorphoses de la trompette

58 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion des 30 ans de la mort de Miles Davis, La Série Musicale s'intéresse à la trompette, ses métamorphoses, son histoire, et les nombreux récits qui se cachent derrière cette mélodie, parfois disruptive.

Performance live de Miles Davis à l'Apollo Theater à New York en 1960
Performance live de Miles Davis à l'Apollo Theater à New York en 1960 Crédits : Herb Snitzer - Michael Ochs Archives - Getty Images - Getty

Dès qu'on souffle dans un instrument, on sait qu'on ne pourra rien en sortir que Louis (Armstrong) n'ait déjà fait. Miles Davis 

Cela fera bientôt 30 ans, le 28 septembre 2021 précisément que la trompette de Miles Davies s’est tue. Inventeur du cool jazz, du hard bop, du jazz modal, du jazz fusion, "Jazzman de la fin qui approche, maintenant qu'elle est là pour lui cette fin, soudain une angoisse : qui pour faire reculer la fin du jazz, désormais ?" C’est ce qu’écrit Jazz Magazine quand il s’éteint en 1991. Miles Davis était un musicien total, qui faisait tellement fait bouger les lignes, que son héritage en devient difficile à mesurer et qu’on en oublie parfois qu’il est avant tout un trompettiste. 

La trompette, instrument étrange, qui a au cours de son histoire a changé mille fois de forme, et même de place. Mais une chose est sûre, c'est que la trompette a mis longtemps à occuper la première place. Elle a presque autant de couleurs et de sons que d’interprètes. On la retrouve partout et parfois c’est à peine si on la reconnaît. Balade éminemment subjective dans l'histoire de la trompette. 

Portrait du Big Band International Sweethearts of Rhythm, composé de Anna Mae Winburn et des trompettistes Clora Bryant, Toby Butler, Edna Williams en 1946
Portrait du Big Band International Sweethearts of Rhythm, composé de Anna Mae Winburn et des trompettistes Clora Bryant, Toby Butler, Edna Williams en 1946 Crédits : John Kisch - 1946 - Getty

La trompette dans tous ses états 

Dès l'Antiquité, la trompette existe partout, sous d’autres noms : chez les Hébreux le hazozerah, le keren, ou le chofar rythment la vie religieuse, comme en Égypte où elle accompagne aussi les princes dans l’au-delà. On en a même trouvé deux dans la tombe de Toutankhamon ! Chez les Grecs, on la nomme ainsi salpinx, chez les romains, le lituus, qu'on l’entend sur le champs de bataille. Au Moyen Âge, les Européens empruntent aux Arabes la "buisine" et la "trumpa" métallique. Au XIVe siècle, les facteurs découvrent alors la possibilité de courber un grand tube de métal. La longue buisine se transforme ainsi en un tube enroulé sur lui-même : l'instrument devient plus court, et par conséquent plus maniable. Mais jusqu’à la Renaissance, la trompette n’a pas encore de pistons, et produit des sons très aigus, une octave au dessus des trompettes modernes. Elle est ensuite admise en 1600 dans la musique de concert, c’est un genre de promotion. Elle est alors mise en valeur dans la musique baroque par des compositeurs comme Haendel ou Bach, où elle règne dans un registre, celui de l’héroïsme.

L'avènement de la trompette moderne

L’évènement le plus important dans l’histoire de la trompette a lieu en 1815 lorsque Heinrich Stölzel et Friedrich Blühmel invente la trompette le piston. Avec ce mécanisme, l'instrumentiste peut dériver à volonté la colonne d'air dans de petits tubes supplémentaires, qui lui permettent ainsi de faire des sons plus graves et de façon simultanée. C'est l'avènement de la trompette moderne. C’était sans compter sur Maurice André ce fils de gueule noire, qui pendant qu’il étudiait la trompette descendait lui aussi à la mine. Il s’entiche de la plus petite et la plus aigue des trompettes modernes, qui lui permet de renouer avec l’héritage baroque : la trompette piccolo dont il va considérablement élargir le répertoire, dans les années 1950 et 1960, tant et si bien qu’on la retrouve même chez les Beatles.

Produire une note sur la trompette repose sur la combinaison de six facteurs : la position des lèvres, le placement de l’embouchure contre les lèvres, la compression des lèvres, la tension des muscles labiaux, l’arc de la langue dans la cavité buccale et la colonne d’air. Alors que les instrumentistes classiques cherchent le son beau "beau son" qu’ils même dans les traits les plus difficiles, les musiciens de jazz, cherchent autre chose, un son, une couleur qui serait à eux et inventent leur propre technique.

Programmation musicale 

  • Miles Davis, Round Midnight, de l'album Round About Midnight (1957)
  • Maurice Jarre, La fanfare du Théâtre National Populaire (1951) 
  • Maurice André, avec Herbert Van Karajan, Concerto pour trompette en La bémol majeur Presto pour trompette et cordes (1973)
  • Archive : Maurice André, dans l'émission Radioscopie, de Jacques Chancel sur France Inter, le 13 septembre 1988.
  • Beatles, Penny Lane, sur l'album Magical Mystery Tour (1967)
  • Romain Leleu, Concerto pour trompette, tryptique de Henri Tomasi, sur l'album Récital et trompette (2008)
  • Archive : Louis Armstrong au micro de Mireille, sur la RTF en 1952
  • Louis Armstrong and His Hot Five, West End Blues (1928)
  • Archive : Dizzie Gillespie dans l’émission Quartz, de Gérald Tourtrol sur France Musique, le 20 novembre 1990. 
  • Clora Bryant, Gal With A Horn (1957)
  • Miles Davis, Ascenseur pour l'échafaud, de l'album du même nom (1958)
  • Archive : Ibrahim Maalouf, au micro de Zoé Sfez, dans l'émission Fabrication Maison, sur France Musique, le 26 janvier 2013. 
  • Nassim Maalouf, Ouverture des prières : Al-Fatiha "Prières en exil“, sur l'album Improvisations orientales (1994)
  • Sejdic Fejat, Izgubljeno jagnje, sur l'album Prva Truba Dragačeva (2016)
  • Mariachi - Miguel Dias, Guadalajara (1956)
  • Miles Davis, Chieftain, sur l'album The Complete On The Corner Sessions (1972)
  • Chet Baker, Let's Get Lost, sur l'album Chet Baker Sings and Plays from the Film "Let's Get Lost" (1988)
  • Soolking, Guérilla, morceau live à voir sur la chaîne Youtube de l'émission Planète Rap
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......