LE DIRECT

Coup de froid entre les Etats-Unis et l'Amérique latine

1h

"Sans peur de l'Empire, je déclare devant le peuple bolivien Monsieur Goldberg persona non grata." C'est en ces termes que le Président bolivien Evo Moralès a exigé le 10 septembre le départ de l'ambassadeur des Etats-Unis accusé de travailler à la division de la Bolivie. Le lendemain c'était au tour du vénézuélien Hugo Chavez d'ordonner l'expulsion de l'ambassadeur américain en solidarité avec la Bolivie. C'est avec une rhétorique guerrière que Chavez s'en est pris à l'administration américaine qu'il a accusé de fomenter un coup d'état contre lui et de préparer un nouvel assaut impérialiste en Amérique du Sud. L'Argentine soupçonne aussi Washington de vouloir déstabiliser la présidente Christina Kirchner. D'autres pays de la région comme le Nicaragua et le Honduras n'ont pas hésité à soutenir publiquement la Bolivie et le Venezuela. Nous reviendrons sur ces derniers événements et leur portée mais aussi sur toute une série d'initiatives d'ordre politique, diplomatique ou économique qui illustre la volonté des dirigeants latino-américains de s'affranchir de l'hégémonie américaine.

Intervenants
  • Politologue, spécialiste de l'Amérique latine. Maître de conférence à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur au Centre de recherches politiques de la Sorbonne (CRPS) et au Centre de recherche et de documentation sur l’Amérique latine (CREDAL).
  • chercheur à l'Iris, spécialiste de l'Amérique latine et de l'Espagne et directeur de l’observatoire d’Amérique latine de la Fondation Jean Jaurès.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......