LE DIRECT
“ISLAMOGAUCHISME” : LE PIÈGE DE L’ALT-RIGHT SE REFERME SUR LA MACRONIE, une image produite par le mathématicien David Chavalarias

Confusionnisme, une affaire de réseaux ?

42 min
À retrouver dans l'émission

L’espace public post-vérité se caractérise par la place prise par les émotions et les opinions. Si la mutation numérique explique une bonne part de cette évolution, elle est aussi le fait de véritables entrepreneurs en confusion. Philippe Corcuff a mené l'enquête, il est rejoint par Samuel Laurent

“ISLAMOGAUCHISME” : LE PIÈGE DE L’ALT-RIGHT SE REFERME SUR LA MACRONIE, une image produite par le mathématicien David Chavalarias
“ISLAMOGAUCHISME” : LE PIÈGE DE L’ALT-RIGHT SE REFERME SUR LA MACRONIE, une image produite par le mathématicien David Chavalarias Crédits : David Chavalarias

Nous sommes en plein brouillard. Jamais sans doute l’espace public n’a paru aussi embrumé, un brouillard de plus en plus dense qui vient masquer les rares repères qui peinent à structurer ce qui apparaît comme un environnement informe à force d’être traversé et saturé par d’incessantes polémiques tout azimut, amplifiées par les logiques économiques du clic qui désormais régissent la quasi-totalité des médias. Mais si nous sommes dans le brouillard, c’est aussi et peut-être d’abord du fait de la diffusion déjà ancienne et de plus en plus large et puissante des discours de véritables entrepreneurs en confusion. Divers acteurs internationaux bien sûr dont le nouvel exercice du soft power consiste à instiller le doute irrationnel et à semer la zizanie du buzz. Mais aussi, du fait des stratégies d’enfumage mises en œuvre dès le début des années 1980 par des idéologues hyperconservateurs s’imaginant en zélés disrupteurs de Gramsci. Médias électroniques et numérique aidant, ils seront parvenus à saper la critique sociale historique sur laquelle s’appuyait la gauche depuis plus d’un siècle, la remplaçant en partie par ce que le sociologue Philippe Corcuff appelle, dans son nouveau livre La grande confusion, un hypercriticisme confusionniste, aux relents souvent complotistes. Il est rejoint en seconde partie par le journaliste au Monde, Samuel Laurent qui vient de publier J'ai vu naître le monstre. Twitter va-t-il tuer la démocratie ?

Intervenants
  • maître de conférences en sciences politique à l'IEP de Lyon
  • journaliste au Monde, ancien responsable de la rubrique "Les Décodeurs"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......