LE DIRECT
Manuscrits autographes et dactylographies de « L'Idiot de la famille » de Jean-Paul Sartre

La critique comme littérature

44 min
À retrouver dans l'émission

Le fait qu'elle prenne pour objet la littérature conduit trop souvent à oublier que la critique est elle-même littérature. Dans un essai brillant Florian Pennanech répare cette erreur et propose une véritable poétique de la critique littéraire. Il est rejoint en seconde partie par Fabrice Gabriel.

Manuscrits autographes et dactylographies de « L'Idiot de la famille » de Jean-Paul Sartre
Manuscrits autographes et dactylographies de « L'Idiot de la famille » de Jean-Paul Sartre Crédits : Fonds Sartre BNF

Il y a un mois nous nous penchions ici, avec Laurent Demanze et Emmanuelle Pireyre, sur l'un des aspects remarquables de la littérature contemporaine : sa propension à l'enquête, son attrait, de ce fait, parfois pour les sciences humaines et sociales. C'est un mouvement inverse que nous allons amorcer aujourd'hui en nous intéressant à la manière dont la critique tend vers la littérature. Et l'occasion nous en est donnée par la publication d'un essai passionnant signé Florian Pennanech : Poétique de la critique littéraire. En seconde partie, il est rejoint par l'écrivain et critique Fabrice Gabriel.

Fabrice Gabriel est l'organisateur des Rencontres littéraires en Savoie Mont Blanc qui auront lieu du 14 au 16 juin à Aix-les-Bains, avec notamment Frédéric Boyer, Jean-Christophe Bailly, Valérie Zenatti ou Aminata Aidara.

Intervenants
  • Professeur de littérature en classes préparatoires
  • écrivain et critique littéraire, agrégé de Lettres.
  • Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......